Jean-Marc MORIN : 3 récits de l’au-delàpour ondes Martenot et piano.  Delatour : DLT1948.

Quel plaisir de découvrir de nouvelles œuvres pour ce merveilleux instrument ! Jean-Marc Morin en sait toutes les possibilités et les met en œuvre avec le talent qu’on lui connaît. Dédiés à l’ondiste Christine Ott, ces 3 récits peuvent être interprétés séparément, mais forment cependant une suite qui gagne à être interprétée dans son intégralité. Ecrites dans un système atonal et micro-tonal, et utilisant le principe du « Son-Relief » cher à l’auteur, ces œuvres font dialoguer ou s’opposer, avec de violents contrastes de nuances, piano et onde. Inutile de préciser que les exigences de précision des notes, des hauteurs, des nuances ne rendent pas ces pièces particulièrement faciles !