Philippe MAZÉ : Deux Hymnes pour tous les jours. 1. Hymne de Grégoire de Naziance 2. Lucis Creator optime. Fleurier (Suisse), Éditions Musicales de la Schola Cantorum (www.schola-editions.com ), SC 8768, 2016, 20 p.

Soucieux des tendances actuelles relatives à la langue vernaculaire, Philippe Mazé traite aussi des textes en français accessibles à tous, sans pour autant renier la tradition avec une adaptation française du texte attribué à Grégoire de Naziance, Père de l'Église mort en 390.

 

La proclamation : O toi, l'au-delà de tout, hymne très développée, se présente comme une prière d'intercession. L'accompagnement au piano ou à l'orgue (« On laissera l'interprète libre pour le pédalier et la registration ») contient des octaves parallèles syncopées ; la facture vocale mélodique est dotée de nombreuses altérations. La dernière partie Andante — avec traits de doubles croches au clavier et allègement des voix d'abord à découvert, puis en style note contre note — aboutit à une longue pédale aux voix et au rappel des octaves syncopées dans l'accompagnement. L'ensemble se déroule dans un mouvement lent et méditatif.

La partition comprend encore l'Hymne bien connue Lucis Creator optime commençant dans la douceur, sous-tendue par des traits de croches (par 3) avec entrées successives des voix, changements de mesures, accords parallèles pour terminer en force cette page qui s'inscrit dans la liturgie catholique de Pentecôte, sur un texte traditionnel traité avec une dynamique très subtile et dans l'idiome musical de notre temps.