Jacques HOTTETERRE (1684-1762) : Duo.

Jacques HOTTETERRE (1684-1762) : Duo.  Transcription pour alto & violoncelle de Marie-Claire Méreaux.  Lafitan : P.L.2023.

Ce duo est un véritable duo : violoncelle & alto jouent en contrepoint d’un bout à l’autre.  Le plaisir est le même pour les deux instrumentistes. Voilà donc une pièce d’un intérêt certain à la fois pour initier les élèves à la musique de chambre et surtout leur en faire découvrir le charme et le profit.

 

Guy PRINTEMPS : Ocre rouge

Guy PRINTEMPS : Ocre rouge pour marimba, violoncelle & piano.  Combre : C06645.

Cette œuvre est fidèle à l’esthétique de Guy Printemps.  L’émotion sortie d’une modalité qui ne récuse pas toute tonalité est bien présente dans cette pièce originale.

 

Jean-Maurice MOURAT & Guy COTTIN : Les classiques pour flûte & guitare

Jean-Maurice MOURAT & Guy COTTIN : Les classiques pour flûte & guitare, vol. B.  Combre : C06648.

Saluons avec plaisir le deuxième volume de cette très intéressante entreprise dont le premier a été recensé dans notre Lettre n°17. Le duo flûte/guitare constitue un ensemble particulièrement agréable.  Les pièces de ce volume sont légèrement plus longues que celles du premier.  Le choix est très éclectique, allant de Vivaldi à Tchaïkovsky en passant par Lully, Haendel, Schumann… Souhaitons que de nouveaux volumes viennent enrichir ce répertoire très prometteur.

 

JANÁČEK : Quatuor à cordes n°2 « Lettres intimes »

JANÁČEK : Quatuor à cordes n°2 « Lettres intimes ».  Urtext.  Bärenreiter. Partition de poche : TP 533.  Parties séparées : BA 9533.

Ce quatuor est quasiment une œuvre posthume à laquelle Janáček travailla quasiment jusque sur son lit de mort (début 1928).  On lira avec intérêt la présentation détaillée de l’œuvre dans l’édition de poche, et notamment ce qui concerne le sens du titre. Ces « lettres intimes », véritables lettres d’amour adressées à Kamila Stöslová, devaient être interprétées avec une viole d’amour en lieu et place de l’alto.  Janáček y renonça in extremis, mais le détail est rapporté dans cette préface, aussi copieuse que remarquablement documentée. Les parties séparées sont d’une remarquable lisibilité.

 

Isabelle ABOULKER : Chantons l’opéra avec Isabelle

Isabelle ABOULKER : Chantons l’opéra avec Isabelle. Vol. 1.  9 chants pour 1, 2 et 3 voix avec accompagnement de piano.  1vol. 1CD.  Delatour : DLT0316.

Les éditions Delatour ont eu l’excellente idée de regrouper dans ce volume (qui en annonce d’autres), neuf extraits de trois opéras pour enfants d’Isabelle Aboulker, disponibles par ailleurs aux mêmes éditions dans leur intégralité. Ce pourra être une excellente occasion de tester les capacités et le goût des jeunes choristes avant de se lancer dans une réalisation plus complète.  Le CD est un excellent outil de travail pour la mise en place des différentes pièces.  Ajoutons que les trois opéras sont de styles très différents et permettront, là aussi, d’ouvrir les goûts des interprètes.

 

Máximo Diego PUJOL : 3 Piezas marginales

Máximo Diego PUJOL : 3 Piezas marginales pour flûte & guitare.  Lemoine : 28650 H.L.

Les trois pièces de ce compositeur argentin bien connu sont, comme à l’accoutumée, fort intéressantes. De plus, l’alliance flûte/guitare est particulièrement bien venue. Les duettistes y trouveront beaucoup de plaisir.

 

Christine MARTY-LEJON : Na voda (sur l’eau)

Christine MARTY-LEJON : Na voda (sur l’eau), pour flûte traversière, hautbois & piano. Lemoine : 28825 H.L.

Il est bien agréable de trouver une aussi jolie pièce écrite pour un niveau de deuxième cycle.  Cette petite valse au rythme de berceuse évoque bien cette eau qui « est la vie », selon la citation de Saint-Exupéry placée en exergue.

    Claire VAZART : Libertrio

Claire VAZART : Libertrio pour violon, violoncelle & piano. Delatour : DLT 1627.

Ce trio en deux mouvements, précédé d’un solo de violoncelle, n’est pas des plus faciles. mais d’une écriture très intéressante. L’Andante cantabile mérite son nom, de même d’ailleurs que le Vivo qui termine la pièce.

 

Claire VAZART : 2 Caractères

Claire VAZART : 2 Caractères pour ensemble à cordes débutant. Delatour : DLT 1613.

La première pièce, Oriental Est, est abordable dès le premier cycle. La deuxième, Nostalgia in New Orleans, s’adresse plutôt à un orchestre de fin de 1er cycle ou début de 2nd.  Ces pièces bien toniques sont également souples d’utilisation : écrites pour quatuor à cordes et contrebasse, la partie d’alto peut être jouée par des troisièmes violons et celle de contrebasse par de jeunes violoncellistes.

 

 Påskeblomst, pour quatuor à cordes.

Naji HAKIM : Påskeblomst, pour quatuor à cordes.  UnitedMusic.  Distrib. : Leduc.

Voilà une œuvre fort intéressante composée sur un célèbre psaume danois, célébrant la fête de Pâques.  Décliné sous la forme de dix variations, ce psaume - sur lequel Carl Nielsen écrivit une mélodie en 1910 - est ici abondamment développé.  Le début de la mélodie évoque la prose de Pâques Victimae paschali laudes.  L’ensemble - très contrasté, allant de « Recueilli » à « Dansant » - forme une œuvre à la fois complexe et d’une grande beauté

Les Jolis Airs ajustez à deux violons

Jacques AUBERT le Vieux (1689-1753) : Les Jolis Airs ajustez à deux violons, op. XVII.  Ces dix plaisantes Suites seront accessibles à tous duos de violonistes - seraient-ils « verts »…

Les Éditions du Centre de musique baroque de Versailles (www.cmbv.fr), sises en l’Hôtel des Menus-Plaisirs

String Thing

Groovy Strings.  « String Thing », Breitkopf Pädagogik (www.breitkopf.com). 140 p., 1CD audio/vidéo.  36 €.

Tout autant que le rythme, le groove peut être enseigné.  C’est le but que se sont assigné les auteurs de ce remarquable album.  Vingt-six partitions jazzy pour trio à cordes (deux violons, un violoncelle ou contrebasse ad libitum), de la plume de Suzanne Paul, Nicola Kruse, Jens Piezunka ou Mike Rutledge, accompagnées d’utiles méthodologies et autres recommandations (malheureusement en seul allemand), composent un album auquel on peut prédire - sans risque excessif - le plus vif succès dans nos jeunes sphères chambristes.

TWOgether, 14 duos pour piano & un autre instrument

Elisabeth AIGNER-MONARTH & Antoinette Van ZABNER (Éditeurs) : TWOgether, 14 duos pour piano & un autre instrument.  Breitkopf Pädagogik (www.breitkopf.com) : EB 8647.  15,80 €.

Fort bienvenue est cette publication des éditions Breitkopf : elle comporte deux duos avec violon (Takács, Bohm), deux avec violoncelle (Caix d’Hervelois, Kaspar Schmid), deux avec flûte (Mozart, Hassler), deux avec flûte à bec soprano (Telemann, Aichinger), deux avec clarinette (Reger, Bresgen), deux avec saxophone alto (Schmitz, Jay) et deux avec trompette (Haendel, Francl).  Avec, bien sûr, les parties séparées.  Le tout assorti de considérations didactiques et de conseils d’interprétation (en allemand et en anglais).  Au bonheur des chambristes !

Le cabaret en chœur.  Volume 1

Le cabaret en chœur.  Volume 1 : Cycle 3/6e, répertoire pour voix égales.  21 x 29,5 cm, 110 p. avec CD (TT : 59’10). 30 €.  Volume 2 : Collège/lycée, répertoire pour voix égales & voix mixtes. 21 x 29,5 cm, 144 p. avec CD (+ CD de 1h04’). 30 €.  Pôle de ressources « Musique et Danse de Bourgogne », Mission Voix / CRDP de Bourgogne (www.musique-danse-bourgogne.org).

Sous la responsabilité de Françoise Passaquet (pour la partie historique et le suivi du projet), avec le concours de Marie-Noëlle Gaillet, Claire Marchand & Géraldine Toutain (pour la partie pédagogique), voilà une publication inespérée. 

Vous avez dit cabaret ? Est mis ici à la disposition des enseignants : un historique des chansons de cabaret (depuis Le Procope et Le Caveau), des partitions (chansons harmonisées avec accompagnement de piano), des CDs (interprétations par un chœur & play-back pour certains titres), des conseils et séquences pédagogiques, des suggestions pour diffusion en public.  Partitions harmonisées dans le premier volume : La polka des tortues, L’hélicon, La maman des poissons, En sortant de l’école, Le

Johann Christoph Friedrich BACH

Johann Christoph Friedrich BACH : Sonata per il flauto, violino e basso. Trio für Clavier mit einer Violine oder Flöte.  « FacsiMusic ». Fuzeau Classique (Anne Fuzeau Productions) : 50160 .

Cette sonate et ce trio peuvent être également interprétés par un clavier & une flûte, le clavier jouant alors la partie de violon. Comme il se doit, il s’agit de la reproduction d’une édition de 1770 qui pourra donner quelques soucis de lecture et de réalisation, mais on peut s’y adapter sans trop de difficulté.

Max MEREAUX : Ode, pour 4 cors en fa

Max MEREAUX : Ode, pour 4 cors en fa. Delatour : DLT 1605.

Voilà une pièce brève on ne peut plus tonale, facile et joyeuse. On pense à une sonnerie d’ouverture de festivités. Elle devrait avoir un large succès !

Wolfgang Amadeus MOZART : Sonate KV292

Wolfgang Amadeus MOZART : Sonate KV292. Adaptation de Jean-Marc Fessard pour 2 clarinettes basses, ou 2 clarinettes, ou clarinette & clarinette basse. Delatour : DLT 1576.

Voilà une fidèle adaptation, susceptible de charmer exécutants aussi bien qu’auditeurs. Le matériel fourni permet sans difficulté d’exécuter l’œuvre avec les différentes formations proposées.

Felix MENDELSSOHN-BARTHOLDY : Sonates pour violon & piano

Felix MENDELSSOHN-BARTHOLDY : Sonates pour violon & piano. Urtext. Bärenreiter : BA 9066.

L’édition des trois Sonates pour violon et piano de Mendelssohn n’est pas sans poser des problèmes de texte. Disons simplement que nous avons ici la première véritable édition critique de ces trois œuvres. Il s’agit d’une édition destinée à la fois aux interprètes et aux étudiants. La partie de violon est présentée sous deux formes : l’une contient le texte seul, l’autre contient le texte avec les indications des coups d’archet et d’interprétation, par le violoniste Takeshi Kiriyama. Une préface très détaillée ainsi que d’abondantes notes critiques complètent cette monumentale édition.

Heureuse initiative des éditions L’Harmattan qui viennent de lancer la collection « Partitions du XXIe siècle ».

Heureuse initiative des éditions L’Harmattan qui viennent de lancer la collection « Partitions du XXIe siècle ».  Sont notamment parus :

Virgine ASTER : Sous influences – sonate pour violon solo (fortement marquée de musiques populaires d’Europe de l’Est).  Michaël ANDRIEU : 54 fiches de théorie musicale – à l’usage des élèves d’écoles de musique, adultes autodidactes ou curieux du langage musical (Cycle I : débutant-préparatoire. Cycle II : élémentaire moyen. Cycle III : diplôme-supérieur).  Christian TEMPLET : Grooves créoles à la batterie – approche progressive des rythmes traditionnels antillais.

Duel

Jean-Marie LEMARCHAND : Duel, pour ensemble de guitares. Combre : C06605.

Cette œuvre, écrite pour un quintette de guitares, est destinée à des instrumentistes aguerris. Pleine de vigueur, d’une écriture à la fois contemporaine mais se mouvant dans une ambiance tonale, cette pièce est pleine d’intérêt.

Trio en mib majeur, op. 27.

ŠKROUP : Trio en mib majeur, op. 27. Pour piano, clarinette (ou violon) & violoncelle. Urtext. Partition et parties séparées. Bärenreiter : BA 9521.

Compositeur et chef d’orchestre né à Osice, près de Pardubice, en Bohême centrale, et mort à Rotterdam, František Škroup (1801-1862) a fait ses études à Prague, puis l’essentiel de sa carrière. Il a également fait de courts séjours à Berlin et à Paris, où il fut particulièrement apprécié. Ce trio est manifestement influencé par Beethoven. Il date vraisemblablement des années 45-50. L’ensemble est très intéressant et de difficulté moyenne. On notera que la partie de violon a été réécrite spécialement pour l’instrument et diffère notamment par l’emploi des doubles cordes. Une fort belle musique à découvrir.

Trio facile en fa majeur, op. 28.

ŠKROUP : Trio facile en fa majeur, op. 28.  Pour piano, clarinette (ou violon) & violoncelle. Urtext. Partition et parties séparées. Bärenreiter : BA 9522.

Ce qui a été dit du trio précédent s’applique à celui-ci, non moins intéressant. On notera simplement que cette forme de trio avec clarinette est tout à fait exceptionnelle puisqu’après Beethoven, il faudra attendre Brahms pour en avoir un nouvel exemple. Inutile de préciser avec quel soin ces deux quatuors ont été édités. Et on lira avec profit les copieuses notices qui les accompagnent.