Cette pièce est écrite en quarts de tons. Très linéaire, elle utilise des valeurs longues avec de longs trilles continus très lents, des imitations ; quelques passages en homorythmie à l’unisson dessinent une verticalité, toujours sur un accompagnement de clusters liés, en syncopes de valeurs longues.
Sophie Jouve-Ganvert
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2019