Pascal JUGY : Ma Coline  pour hautbois et harpe. Delatour : DLT 1905.

Bien qu’assez facile, cette charmante pièce écrite pour la fille de l’auteur n’hésite pas, tout en restant classique, à moduler et à changer de métrique et de tempo… Une ample mélodie expressive se déroule, qui permet au jeune hautboïste d’exprimer toute sa sensibilité. La partie de harpe, assez exigeante, demande une grande complicité avec le hautbois. C’est une excellente introduction à la musique de chambre.