Didier RENOUVIN : Vaguement brésilienne pour flûte, violoncelle et guitare. Delatour : DLT 1548.

De niveau moyen, cette œuvre a été écrite au début des années quatre-vingt pour le trio « Samarkand » rassemblé par l’auteur. L’atmosphère brésilienne, avec son rythme typique de samba s’estompe parfois au profit de « pauses » en contrepoint très lentes. Le tout se termine en s’évanouissant peu à peu.