Imprimer
Catégorie : Musique de chambre

Max MÉREAUX : Litanie de la lumièrepour viole d’amour & viole de gambe.  Armiane : EAL505.

 

Des harmonies contemporaines pour des instruments anciens ?  Mais il n’y a pas d’instruments « anciens ».  Il n’y a que des instruments de musique aux couleurs et sonorités particulières qui peuvent séduire les compositeurs de toute époque.  C’est manifestement le cas de Max Méreaux.  Ces litanies sont en trois parties.  Après un dialogue assez calme entre les deux instruments se trouve une partie plus vive : les « litanies » se font plus insistantes, puis un troisième volet constitue un retour au calme dans un dialogue serein qui se termine sur un lumineux et mystérieux point d’orgue.