Agnus Dei.

Thomas MORLEY : Agnus Dei.  W. A. MOZART : Luci care.  Jean ABSIL : Le dromadaire.  Œuvres commentées par Hervé Magnan.  Vol. 2.  CD inclus.  Billaudot : G 8645 B.

Voilà une fort originale réalisation : outre la partie de chœur, le recueil contient, pour chaque morceau, un guide complet de mise en œuvre : présentation, texte (et traduction lorsqu’il y a lieu), travail sur le texte, guide de prononciation, forme, chemins d’apprentissage, interprétation… Un glossaire complète le recueil.  Bref, nous trouvons tous les éléments nécessaires au chef de chœur pour mener à bien son travail.  Le CD est également un très utile outil : outre l’exécution intégrale des œuvres, il offre pour chacune les voix séparées seules ou en combinaisons avec d’autres.  Il ne comporte pas moins de 25 plages.  Rappelons que deux pièces sur trois sont pour quatre voix mixtes, celle de Mozart étant écrite pour deux sopranos et basse.

 

Dynam-Victor FUMET : Tu es Petrus, pour chœur mixte

Dynam-Victor FUMET : Tu es Petrus, pour chœur mixte SATB a cappella.  Delatour : DLT1883.

Nous revenons, avec cette pièce, au Salut du Saint-Sacrement.  Ce court répons plein d’énergie est conforme au texte qu’il illustre.  Une notice très intéressante sur le compositeur a été jointe à cette œuvre d’un musicien atypique et trop peu connu.

 

    Dynam-Victor FUMET : Messe en do mineur pour chœur mixte

Dynam-Victor FUMET : Messe en do mineur pour chœur mixte (STB) & orgue. Delatour : DLT1835.

Voici une très belle œuvre de ce compositeur élève de César Franck, au parcours chaotique mais à la musique très intéressante.  Cette messe de proportions relativement modestes est d’un grand intérêt, sans être extrêmement difficile.  Elle est à la fois méditative et mystique, dépourvue de toute sentimentalité ou théâtralité.

 

    Joseph-Ermend BONNAL : Verbum supernum pour chœur mixte a cappella

Joseph-Ermend BONNAL : Verbum supernum pour chœur mixte a cappella (SATB). Delatour : DLT1233.

Cette version chorale du cantique au Saint-Sacrement Verbum supernum est à la fois simple et d’une grande beauté par sa simplicité même.  Couplets en majeur ou en mineur se succèdent, illustrant discrètement le texte.  Une strophe polyphonique, une autre en choral simplement orné, bref cette œuvre est à la fois variée et d’une grande unité.  Ajoutons qu’elle n’offre aucune difficulté pour une chorale un peu exercée.

 

Joseph-Ermend BONNAL : Adon Olam

Joseph-Ermend BONNAL : Adon Olam.  Prière hébraïque pour basse solo, chœur, orgue & orchestre.  Réduction chœur-orgue.  Delatour : DLT1229.

Cette prière hébraïque se déroule dans un climat de recueillement.  Rien de mièvre dans cette écriture relativement classique.  C’est avec bonheur que l’on découvre les œuvres de cet élève de Fauré, Guilmant & Tournemire, mort en 1944, trop peu connu et trop peu joué.

 

Chor aktuell pour voix de femmes

Chor aktuell pour voix de femmes, rassemblés par Kurt Suttner, Mas Frey, Stefan Kalmer, Katrin Ehmer.  Bosseverlag (http://www.bosse-verlag.de) : BE 2498.

Voici un très abondant recueil qui comblera les ensembles vocaux féminins.  Il explore les répertoires sacrés et profanes de la Renaissance à nos jours, incluant, pour l’époque la plus récente, gospel et pop.  Mêlant avec bonheur arrangements et pièces originales, il couvre l’ensemble du monde.  La France y est représentée par Caplet, Poulenc et Duruflé.  Soixante-douze pièces, toutes de grand intérêt, et dans des genres variés, sont donc présentées avec le sérieux de ces éditions : tables alphabétique, thématique, par compositeur, tout est fait pour en rendre l’utilisation aussi aisée qu’agréable.

 

Anthony GIRARD : Hesychia

Anthony GIRARD : Hesychia pour vibraphone/glockenspiel, piano, tam-tam & chœur d’hommes.

De niveau assez difficile, cette œuvre méditative et incantatoire est inspirée de la méthode « hésychaste », c’est à dire de paix intérieure pratiquée notamment par les moines du mont Athos.  La répétition des mots « Kyrie eleison » (Seigneur, aie pitié) est au cœur de cette spiritualité.  Il s’agit d’une œuvre exigeante et d’une beauté tout autant musicale que spirituelle.

 

Messe ordinaire

Pierre MINVIELLE-SÉBASTIA : Messe ordinaire pour chœur mixte (SATB) & orgue.  1 vol. 1 CD.  Delatour : DLT 1536.

Cette Messe ordinaire comporte l’ensemble de ce qu’on appelle « l’ordinaire » de la messe.  Il n’est, hélas, pas inutile de rappeler qu’il s’agit des Kyrie, Gloria, Credo, Sanctus et Agnus Dei.  Il s’agit du texte latin (ou grec…) de la messe, mis en musique de façon très fidèle. Même si le langage harmonique de cette messe est proche du jazz - et comporte même une version « rock » -, il s’agit bien d’une œuvre liturgique au sens canonique du terme.  L’orgue devra être proche du chœur pour permettre une mise en place précise des différentes pièces. 

Messe des Baladins

Bruno LESCARRET : Messe des Baladins, pour chœur & orgue.  Delatour : DLT 1540.

Écrite « pour la gloire de Dieu », cette messe, non moins que la précédente, est fidèle au Graduale Romanum.  Il s’agit donc d’une œuvre liturgique. Alliant la musique modale avec ses couleurs caractéristiques et le latin, dont le simple respect de l’accentuation suggère la plupart des rythmes utilisés, cette messe est abordable par des ensembles amateurs comme par des professionnels, aucune virtuosité n’apparaissant dans les parties vocales ou instrumentales.  Plus facile à mettre en œuvre que la précédente, cette messe constitue un véritable renouveau pour une musique liturgique hélas vouée, depuis des décennies, à une médiocrité qui confine souvent à la misère. Saluons donc ce retour à la qualité sans laquelle il n’est pas de vraie liturgie.

Groove Sisters

Martin CARBOW : Groove Sisters.  10 arrangements pour chœur féminin.  Bosse : BE 499.

Ces arrangements ou œuvres originales pour chœur féminin à quatre voix avec, notamment, une version « groove » de Oh ! Tannenbaum comportent un accompagnement de piano ad libitum, mais qui pourrait se révéler comme un élément important de l’ouvrage.  Ces arrangements sont compatibles avec la version pour chœur mixte et peuvent donc être utilisés conjointement dans des rassemblements de chorales.

 

Roland LEMÊTRE : Chanter en canon.  23 canons. Vol. II & III. Delatour : DLT2068 & DLT2069. Quelle excellente idée que ces recueils comportant chacun 23 canons de la plume des plus grands compositeurs, de Palestrina à Barathon et… Lemêtre, en passant par Mozart, Beethoven, Schubert et bien d’autres.  On aurait tort de négliger ce genre de chants dans la formation vocale et musicale des jeunes ou tout simplement dans l’initiation au chant choral et à sa pratique.  Rien de plus formateur pour l’oreille et le sens du « chanter ensemble ».  D’autant plus que certains des canons proposés sont d’une redoutable difficulté.  Roland Lemêtre, outre une présentation des sept sortes principales de canon, fournit de précieuses indications pour leur exécution. On notera qu’ils peuvent également être exécutés par des instruments.

Florent GAUTHIER : L’Enfance d’un jour.

Florent GAUTHIER : L’Enfance d’un jour.  Triptyque pour chœur de femmes ou d’enfants & piano.  Combre : C06610. Cette œuvre d’un jeune compositeur français a été commandée par la Maîtrise des Bouches-du-Rhône et exécutée en création mondiale au 42e Festival de la Chaise-Dieu, en 2008.  Elle comporte trois parties : Midi/ Les bateaux de papier/ Mon chant.  Seule la première partie est à trois voix, les autres étant à deux voix. Écrit sur des poèmes de Rabindranath Tagore, ce triptyque est d’une grande beauté et d’un grand lyrisme.  On y sent toute l’importance du texte par la quasi constante isorythmie des voix. Souhaitons que beaucoup de chœurs féminins ou de maîtrises montent une œuvre qui mérite d’être connue et diffusée.