Chantons la comédie musicale avec Isabelle.

Isabelle ABOULKER : Chantons la comédie musicale avec Isabelle.  9 chansons pour 1, 2, 3 et 4 voix.  Delatour : DLT1919.

 

On connaît le succès mérité d’Isabelle Aboulker auprès des chorales de jeunes. Ces neuf chansons rencontreront certainement le même succès. Les paroles d’Anne Quesemand ne manquent ni de charme ni de poésie et les textes de Christian Eymery sont pleins de fantaisie. Ensemble donc fort agréable !

 

 5 Motets

Éric LEBRUN : 5 Motets :  4 motets à la Vierge pour soprano & alto ou chœur à voix égales & orgue.  Ave maris stella pour soprano solo & orgue.  Delatour : DLT1871.

Salve Regina, Regina caeli, Tota pulchra es : ces trois motets de louange à la Vierge sont complétés par un quatrième : Ave Maria pour soprano avec violon ou violoncelle ad libitum. L’Ave maris stella pour soprano & orgue se réfère plus explicitement à la mélodie grégorienne dont l’incipit est donné d’entrée de jeu a cappella. On trouve dans ces cinq pièces toutes les qualités à la fois musicales et mystiques de leur auteur qui sait, à travers une apparente simplicité, mettre en valeur toute la richesse spirituelle et poétique de ces textes.

Je l’avais planté – J’avais mis mes pantouflettes

Jean-Jacques ROUSSEAU : Je l’avais planté – J’avais mis mes pantouflettes  pour chœur à quatre voix & piano.  Fortin-Armiane : EAL 518.

Certes Jean-Jacques n’a pas révolutionné la musique, mais on pourra prendre beaucoup de plaisir à ces deux charmantes œuvrettes arrangées avec beaucoup de goût par Jean-Louis Petit et abordables facilement par des chorales d’amateurs. Il ne faudra donc pas hésiter à les inscrire à son répertoire !

Choralbearbeitungen.

Johannes ECCARD : Choralbearbeitungen.  Stuttgart, Carus-Verlag (www.carus-verlag.com) : 4.002.  64 p.  19,95 €.

J. Eccard, né à Mulhouse (en Thuringe) en 1553, élève de Roland de Lassus, a composé et publié essentiellement des œuvres vocales religieuses : Cantates et Chorals à 4 ou 5 voix, pouvant aller jusqu’à 9, étroitement associées au patrimoine musical de la Réforme luthérienne pour des temps liturgiques précis (Passion, Pâques, Pentecôte) ou « tous les temps ».  Il les a harmonisés à partir de ses propres mélodies (depuis 1585), mais aussi de celles du strasbourgeois Wolfgang Dachstein (correspondant à la seconde mélodie moins connue pour le Psaume 130 : Aus tiefer Not…), Martin Luther

Chorbuch Reformation.

Klaus-Martin BRESGOTT (éd.) :  Chorbuch Reformation.  Baerenreiter (www.baerenreiter.com) : BA 6918.  396 p.  24,95 €.

Ces deux noms désignent, en fait, une excellente anthologie de chorals luthériens bien connus ou à découvrir, en usage depuis la Réforme jusqu’à nos jours.  Ce recueil, fonctionnel totalisant 5 siècles de chant en langue allemande, s’adresse aux organistes, prédicateurs, chefs de chœur, choristes, fidèles.  Ils y trouveront, associé aux sources (date, poète, mélodiste, compositeur, arrangeur), un remarquable choix de 77 chorals traditionnels et plus récents, présentés avec des harmonisations d’époque ou modernes et contemporaines : c’est le cas, par exemple, du chant de Noël sur le texte et la mélodie de Philipp Nicolai : Wie schön leuchtet der Morgenstern (1599) (Brillante étoile du matin) présenté dans les versions de M. Praetorius

CHOLLEY :  Alouette.  Il était un petit navire.  Gentil coquelicot.  Il court le furet

Pierre CHOLLEY :  Alouette.  Il était un petit navire.  Gentil coquelicot.  Il court le furet.  Chœur mixte a cappella.  Le Chant du Monde (31-33, rue Vandrezanne, 75013 Paris), 2011.  VO4805 (10 p.), 9,50 €.  VO4806 (9 p.), 9,50 €.  VO4807 (5 p.), 7 €.  VO4808 (6 p.), 7 €.

 

Ces 4 nouveautés pour chœur a cappella font partie de la collection « Musique au Val-de-Grâce », groupant des œuvres commandées et créées par l’ensemble vocal professionnel La Chapelle-Musique du Val-de-Grâce dirigé par Étienne Ferchaud.  Les 4 partitions très élaborées reprennent des chansons françaises

La voile errante.

Jean-Jacques WERNER : La voile errante.  Poème de Pierrette Germain.  Pour chœur mixte (SATB) & piano.  Delatour : DLT1118.

 

Un beau poème, une musique en plein accord avec l’esprit du poème : tout cela donne une œuvre très attachante, mais qui demande un chœur très exercé, même si le piano double constamment les voix, ce qui aidera considérablement à la justesse.  Il y faut aussi un récitant et une soliste éprouvée.  Mais qu’importe la difficulté puisque la musique est belle !

 

Ave maris stella

Roger CALMEL : Ave maris stella pour 4 voix mixtes & orgue.  Armiane : EAL98.

 

Messe Terre nouvelle pour chœur mixte, assemblée & orgue.  Armiane : EAL4.

 

Magnificat de Fourvière pour voix égales & orgue.  EAL70.

Bien qu’il ne s’agisse pas de nouveautés, il est important de rappeler que sont toujours disponibles aux éditions Armiane ces fort belles pièces de Roger Calmel.  Certes, elles demandent un chœur exercé, mais la difficulté n’est pas insurmontable et on sera récompensé par la découverte d’une musique fort belle et trop rarement interprétée.  Souhaitons que ces quelques lignes donnent envie à des chœurs de redécouvrir l’œuvre de ce compositeur trop méconnu

Claude VERCHER : Trois annonces de concert pour chœur à 4 voix mixtes.  Delatour : DLT1602.

Certains chœurs ont coutume d’arriver ou de partir en chantant.  Les trois pièces proposées s’intitulent : Ouverture, pour le début du concert, Entracte pour le début de l’entracte et Départ… Pleine d’humour, elles ne sont pas si faciles qu’elles en ont l’air, mais la réduction de piano (à n’utiliser qu’aux répétitions) devrait en faciliter la mise en place.  C’est court et savoureux, et cela surprendra sans doute agréablement l’auditoire.

 

Missa brevis pour chœur mixte & ensemble instrumental.

René FALQUET (°1934) : Missa brevis pour chœur mixte & ensemble instrumental.  Partition pour chant & piano.  Éditions Cantate Domino (www.schola-editions.com) : CD 1191.

La partition de cette Missa brevis pour chœur mixte (sans solistes) & ensemble instrumental (hautbois, clarinette, cor, basson & quintette à cordes) est ici donnée en version chant & piano.  Œuvre dédiée au Chœur de l’Élysée (Lausanne), qui l’a enregistrée sous la direction du compositeur.  Elle comporte 5 parties : Kyrie, Gloria, Credo, Sanctus & Benedictus, Agnus Dei.  D’une superbe écriture classique.

Agnus Dei.

Thomas MORLEY : Agnus Dei.  W. A. MOZART : Luci care.  Jean ABSIL : Le dromadaire.  Œuvres commentées par Hervé Magnan.  Vol. 2.  CD inclus.  Billaudot : G 8645 B.

Voilà une fort originale réalisation : outre la partie de chœur, le recueil contient, pour chaque morceau, un guide complet de mise en œuvre : présentation, texte (et traduction lorsqu’il y a lieu), travail sur le texte, guide de prononciation, forme, chemins d’apprentissage, interprétation… Un glossaire complète le recueil.  Bref, nous trouvons tous les éléments nécessaires au chef de chœur pour mener à bien son travail.  Le CD est également un très utile outil : outre l’exécution intégrale des œuvres, il offre pour chacune les voix séparées seules ou en combinaisons avec d’autres.  Il ne comporte pas moins de 25 plages.  Rappelons que deux pièces sur trois sont pour quatre voix mixtes, celle de Mozart étant écrite pour deux sopranos et basse.