Camille SAINT-SAËNS : Le retour de Virginie cantate sur un texte d’Auguste Rollet. Réduction pour voix et piano de Vincent Boyer. Symétrie : ISMN 979-0-2318-0463-8

Précisons tout de suite que la partition pour solistes et orchestre, conducteur et matériel, est disponible mais seulement en location. Cette publication fait donc partie d’une série consacrée aux œuvres composées pour le concours pour le Prix de Rome. Si Saint-Saëns ne parvint jamais à décrocher le Prix, il s’y présenta cependant deux fois, en 1852 et 1864. C’est en 1852, donc à l’âge de dix-sept ans, qu’il écrit cette œuvre intéressante, certes, mais encore assez disparate et marquée aussi bien de Mendelssohn que de Berlioz (la Damnation). Telle quelle, elle mérite cependant d’être tirée de l’oubli. On lira sur le site de l’éditeur la préface de Cyril Bongers. On y trouvera également des extraits PDF de la partition avec orchestre ainsi que trois extraits sonores de l’œuvre tirés de l’enregistrement sur disque compact du Retour de Virginie, disponible sous le label Glossa Music.
Daniel Blackstone