Danse de la luciole, Tarentella

Anže ROZMAN : Danse de la luciole, Tarentella.  Armiane : EAL484.

 

Ces deux pièces d’un jeune compositeur slovène montrent déjà une grande maturité et une véritable originalité de langage.  La Danse de la luciole est pleine de charme et de poésie, la Tarentella ne démentit pas son titre et nous entraîne dans une danse endiablée, certainement inspirée par des échos de danses slovènes. Le hautbois semble particulièrement adapté à ces deux pièces.

 

 

 

Carrousel bordelais

Christine MARTY-LEJON : Carrousel bordelais pour hautbois & piano.  Cycle 1.  Lafitan : P.L. 1985.

 

Avec en exergue la première strophe du poème de Verlaine Tournez, tournez, bons chevaux de bois, cette pièce ne pouvait manquer de charme.  Elle tient ses promesses, la partie de piano assurant le côté un peu mécanique du manège, le tout sans grande difficulté pour les interprètes.

 

Au soleil du soir

Max MÉREAUX : Au soleil du soir pour hautbois & piano.  1er cycle.  Lafitan : P.L. 2099.

À ce titre un peu mélancolique correspond une très jolie mélodie, soutenue par une partie de piano très proche d’un célèbre prélude de J.S. Bach (non, pas celui en do majeur, celui en do mineur…).  Bref, de quoi exercer les qualités expressives du hautboïste et la délicatesse de toucher de son accompagnateur.

 

Franck DOUVIN : Angelicus

pour hautbois solo.  Combre : C06705.

Cette manière de rhapsodie laisse à l’exécutant une grande liberté de jeu et d’interprétation.  Devra-t-il se montrer « angélique » ?  Cette pièce a été conçue pour un niveau de début de troisième cycle.

Joseph-Ermend BONNAL : Au pays des pommiers innombrables

 pour hautbois & piano.  Delatour : DLT0975.

Les éditions Delatour continuent la publication des œuvres de ce compositeur trop méconnu.  La pièce ici proposée, de niveau moyen, est pleine de charme avec une première partie qui développe une belle mélodie et une seconde écrite sur un rythme dansant.

 Angelicus

Franck DOUVIN : Angelicus, pour hautbois solo.  Combre : C06705.

 

Cette manière de rhapsodie laisse à l’exécutant une grande liberté de jeu et d’interprétation.  Devra-t-il se montrer « angélique » ?  Cette pièce a été conçue pour un niveau de début de troisième cycle.

 

 

 

Au pays des pommiers innombrables,

Joseph-Ermend BONNAL : Au pays des pommiers innombrables, pour hautbois & piano.  Delatour : DLT0975.

Les éditions Delatour continuent la publication des œuvres de ce compositeur trop méconnu.  La pièce ici proposée, de niveau moyen, est pleine de charme avec une première partie qui développe une belle mélodie et une seconde écrite sur un rythme dansant.

 

Edwin CARR : Concerto pour hautbois (2002)

Edwin CARR : Concerto pour hautbois (2002).  Réduction au piano : Geoffrey Grey (2003).  Armiane (www.armiane.fr).  Distr. Fortin (tél. : 01 48 74 28 21).  21 x 30 cm, parties séparées (hautbois / hautbois & piano).

Il est peu de concertos pour le hautbois.  Celui-ci - fort classique et joliment écrit - sera donc tout à fait bienvenu au répertoire.  Trois brefs mouvements : Allegro, Larghetto, Allegro moderato.

 

Pascal REBER : Arioso mélismatique

Pascal REBER : Arioso mélismatique en 4 versets pour hautbois & orgue.  Compositeurs alsaciens, vol. 5.  Delatour : DLT1515.

Voilà une pièce où orgue & hautbois s’expriment dans quatre versets de caractères contrastés, dans une écriture d’une grande poésie rappelant la structure des mélodies grégoriennes.

 

Alexandre CARLIN : De Paris à Saint-Louis

Alexandre CARLIN : De Paris à Saint-Louis pour hautbois en ut & piano.  Lafitan : P.L. 2109.

Comme l’indique le titre, cette pièce nous emmène d’une charmante mélodie à un ragtime endiablé.  Elle donnera beaucoup de plaisir aux hautboïstex de niveau élémentaire.

 

Jean-Michel TROTOUX : La voie des dauphins

Jean-Michel TROTOUX : La voie des dauphins pour hautbois & piano.  Lafitan : P.L. 2055.

De niveau également élémentaire, cette pièce nous conduit de manière élégante et chaloupée (tempo di bossa nova) sur la route des dauphins.  Un thème, une partie de style improvisé (mais entièrement écrite) et une reprise du thème forment un ensemble bien séduisant.

 

FacsiMusic

Carl Ludwig MATTHES : Deux sonates pour hautbois & basse continue. « FacsiMusic ». Anne Fuzeau Production : 50166.

Extraites de Musikalisches Vielerley de Carl Philipp Emanuel Bach, ces deux sonates publiées en 1770 à Hambourg sont pleines de fraîcheur et d’intérêt. Comme toujours dans cette collection, le fac-similé permet l’exécution de l’œuvre à condition de réaliser la basse.

Danse à sept pour hautbois & piano.

Jean-François PAILLER : Danse à sept pour hautbois & piano.  Delatour : DLT1799.

Hautbois & piano sont de niveau moyen.  Pourquoi Danse à sept ? Tout simplement parce que la première partie est basée sur un 7 temps modéré à la hongroise (2+2+3).  La seconde partie, de caractère plus chanté, utilise le découpage du 7 temps rapide grec (3+2+2) appelé kalamatianos. Il s’agit d’une musique dansante, entraînante, qui ne pourra laisser indifférent.

 

Séraphine et Augustin.

Delphine MONNIER & Ombeline CHALLÉAT : Séraphine et Augustin.  Méthode de hautbois pour les jeunes enfants.  1 vol. 1 CD. Combre : C06640.

Il n’y a pas si longtemps qu’on a accepté que l’on commence le hautbois à sept ans ! Quelle belle idée que cette méthode destinée aux jeunes débutants.  La présentation en est agréable, très simple en même temps qu’efficace : l’histoire de Séraphine et de son chat Augustin forme une trame pédagogique tout à fait cohérente.  Et dès les deux premières notes, un intervalle de quinte diminuée, nous sommes plongés dans une musique orientale délicieusement accompagnée sur piano numérique, c'est-à-dire avec timbres et percussions fort agréables…  Félicitations aux auteurs pour ce remarquable travail. Le CD contient onze des pièces du recueil avec, pour chacune, l’exécution intégrale et le play-back parfois en deux versions,dont une version lente. Et souhaitons que surgissent de nombreuses vocations de hautboïstes !

 En flânant pour hautbois & piano.

Alexandre CARLIN : En flânant pour hautbois & piano.  Débutant.  Lafitan : P.L.1892.

Cette très agréable flânerie devrait charmer le jeune hautboïste et son compagnon pianiste : la partie de piano pourra être facilement interprétée par un élève de niveau élémentaire.

Labyrinthe pour hautbois & piano.

Max MÉREAUX : Labyrinthe pour hautbois & piano. Niveau élémentaire.  Combre : C06642.

Voilà une pièce qui porte bien son nom ! Mais un labyrinthe ne manque pas de charme.  Hautbois & piano se courent après, à travers des rythmes divers, sans oublier la traditionnelle cadence.

Le bel hautbois dormant

Francis COITEUX : Le bel hautbois dormant pour hautbois & piano. Combre : C06566.

De niveau 2e cycle élémentaire, cet œuvre en trois parties : le sommeil, le réveil, la joie, se réfère bien au célèbre conte. Le réveil est, comme il se doit, « amoroso ». L’ensemble est plein de charme et de poésie. Je ne me hasarderai pas à voir dans le dernier mouvement une réminiscence furtive d’un célèbre cantique qui enjoint : « Jouez hautbois, résonnez musettes ». Et pourtant…

 

Le songe d’Hector

Bruno ROSSIGNOL : Le songe d’Hector, pour hautbois & piano. Combre : C06567.

Cette pièce, de niveau 1er cycle débutant, fait partie des pièces commandées à des compositeurs qui sont généralement aussi des pédagogues. Mais cela ne nuit en rien à leur qualité musicale ! Celle qui nous est ici proposée est particulièrement intéressante. Elle mettra en valeur les qualités tant mélodiques que rythmiques de l’exécutant qui devra être un débutant déjà bien avancé. Bref, une œuvre intéressante, mais qui demandera une mise au point rigoureuse pour être goûtée à sa juste valeur.