Pour deux hautbois. Fin cycle 2, début cycle 3. Dhalmann : FD0298.

L’auteur précise qu’il s’agit d’une  véritable œuvre « au sens formel du terme ». Et il ajoute : « Une grande exigence est requise ici et les instrumentistes devront veiller à jouer très précisément ce qui est noté sur la partition, dans le moindre détail, sans ajouter quoi que ce soit et avec sensibilité. »

L’œuvre se déroule dans un mouvement vif et joyeux et est pleine de contrastes et de surprises.