Benoit WERY : Les valses pour harpe. Lemoine : 29 509 H.L.

Ce compositeur et harpiste nous offre, avec ces cinq valses, des oeuvres très intéressantes. Le langage de Benoit Wéry est aussi varié que poétique. La première valse est rapide et enlevée, colorée. La seconde, plus lente, plus calme intervient comme un repos avant la troisième qui enchaine très vive et très rapide, à la blanche pointée. La quatrième « Mystérieusement lointain » possède un côté un peu envoutant qui contraste avec une cinquième valse brillante qui clôt le recueil. Ces valses forment donc un ensemble qui sera de préférence interprété en son entier sans interruption.
Daniel Blackstone
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2020