Cantaoras

Claude WORMS : Cantaoras. Suite pour 2 guitares flamencas. 4 vol. Combre : CO-6800, 6801, 6802, 6803.L'auteur, concertiste et professeur de guitare flamenca nous offre un hommage à quatre « cantaoras », quatre chanteuses de Flamenco. L'avant-propos souligne le caractère original de son projet, qui est d'écrire pour deux guitares ce qui est le plus souvent fait pour une seule.

Mémoires celtiques

Marc LE GARS : Mémoires celtiques  pour 2 guitares. Vol. 1 et 2. Lemoine : HL 29168 et 29251.

Le premier volume comporte huit pièces, le deuxième sept. Il s'agit soit de compositions originales soit d'harmonisations de thèmes celtiques. Le tout est fait avec beaucoup de goût et dans le respect de la tradition mais dans un langage personnel à l'auteur qui reprend ici certaines de ses compositions antérieures pour guitare seule et en ajoute de nouvelles. Une fois de plus, c'est la preuve que l'authentique musique celte est bien vivante !

 Les Mabinogion et autres contes médiévaux du pays de Galles.

Marc LE GARS : Les Mabinogion et autres contes médiévaux du pays de Galles. Pour 2 guitares. Lemoine : HL 29169.

Toutes les indications concernant les différentes légendes et leur contenu sont très clairement expliquées dans la préface de ce recueil. Les légendes étant variées, les différentes pièces le sont aussi : l'auteur manie le lyrisme et la danse joyeuse avec l'art qu'on lui connait pour créer des paysages ou des ambiances très diverses mais toujours dans cette tradition celtique qui est son authentique langage.

 

Patrice JANIA : Marche des quatre doigts.

Pièce pour guitare. Préparatoire. Lafitan : P.L.3009.

Si cette pièce s'apparente de prime à bord à une étude, elle n'a rien de rébarbatif, au contraire ! Le jeune guitariste pourra certainement prendre plaisir à cette succession d'intervalles qu'il n'est pas interdit d'entendre comme un grand choral. Ce pourra être, pour le professeur l'occasion de faire développer à l'élève une oreille polyphonique : cette apparente suite de note apparaîtra alors dans sa construction cachée et se laissera mémoriser sans difficulté. C'est donc une pièce intéressante par beaucoup d'aspects.

Jean-Maurice MOURAT : 9 tableaux de vacances  pour guitare. Première année. Sempre più : SP0187.

Ces neufs charmants petits tableaux allient la simplicité à la musicalité. Le jeune guitariste, avec le peu de moyens dont il dispose encore, aura la possibilité d'exprimer sa sensibilité dans les scénettes aux titres évocateurs qui lui sont proposées.

 

Alain LENGLET : Flânerie en sol.  Pièce pour guitare. Elémentaire. Lafitan : P.L.2932

Avant de flâner, ou d'en donner l'impression, notre jeune guitariste devra surmonter un certain nombre de difficultés qui tiennent au chatoiement de tonalités qui tournent autour du sol Majeur dominant. Cela donne à cette flânerie un caractère original en même temps que plein de délicatesse. Le 3/4 confère au tout un petit air de valse nonchalante du meilleur aloi. C'est une pièce intéressante et surtout de la jolie musique.

Claude-Henry JOUBERT : Deux préludes et fugatos  pour deux guitares. Début 2ème cycle. Sempre più : SP0194.

Voici deux charmantes pièces dans un style faussement classique mais bien agréable. On ne peut s'empêcher de penser, bien entendu, aux Petits préludes et petites fugues d'un certain Jean-Sébastien… Plaisir de la musique et exercices pédagogiques ne sont nullement inconciliables !

Hervé BOULET : La chanson du pouce.  Pièce pour guitare. Préparatoire. Lafitan : P.L.2957.

Comme le nom l'indique, il s'agit de faire chanter les basses avec le pouce. Cette petite chanson qui dure tout juste une minute est donc avant tout un exercice de sonorité et de musicalité. Mais pour cela, il fallait que la chanson en vaille la peine et c'est tout à fait réussi. On oubliera facilement la technique pour se souvenir uniquement du charme de la mélodie.

Arnaud DUMOND : Prélude et toccata pour guitare. Lemoine : 29191 H.L.

Cette œuvre a été composée par le guitariste et compositeur Arnaud Dumont pour le quatrième concours international Robert Vidal. C'est dire qu'elle fait appel à toutes les ressources de l'instrumentiste et de l'instrument. Mais c'est d'abord et avant tout de la très bonne musique. Un court prélude intitulé « Oublier Venise » précède la Toccata, qui demande à la fois une grande virtuosité mais surtout une grande sensibilité et un sens musical très fin. Bien plus qu'une pièce de concours, c'est une œuvre qu'on souhaite entendre souvent en concert.

Didier RENOUVIN : de la guitare à la musique  Petit traité à l'usage des joueurs de guitare. 1 vol. 1 CD. Delatour : DLT0991

Bien qu'il ne s'agisse pas à proprement parler d'une méthode de guitare, le volume part vraiment de zéro et invite peu à peu l'instrumentiste à faire le lien entre systèmes d'écriture, partie théorique et jeu instrumental. Après avoir découvert le manche et avoir appris à former les gammes, le guitariste va découvrir les accords parfaits, ceux qui le sont moins, apprendre des notions d'harmonie, toujours à l'aide d'exercices pratiques et se familiariser succinctement au blues et au jazz. Vaste programme ! Il sera aidé dans ces découvertes par un CD copieux qui lui fournit l'exemple du résultat à obtenir.

 

Il y a dans cette « roue » comme un écho de chanson des années cinquante, une sorte de valse musette bien sympathique, qui rappelle Domino, le célèbre succès d'André Claveau. S'agit-il de la grande roue de la foire ou de quelque autre évocation ? Toujours est-il que cette roue est tout à fait séduisante et devrait s'inscrire facilement dans la mémoire de l'interprète et de ses auditeurs.

 

Didier RENOUVIN : Passé (re) composé.  Etudes progressives pour guitare. Débutant à supérieur. Delatour : DLT1823.

A travers ces études, c'est toute une vie et une expérience d'enseignement que l'auteur nous livre. Beaucoup de ces études sont des hommages ou des clins-d'œil à tel ou tel compositeur ou guitariste connus, ou encore des exercices de styles. Bref il y a beaucoup de variété, de vie et de vraie musique dans ces études qui ne négligent pas, bien évidemment, le côté technique.

 

 

 

 Le Naufragé.

Jean-Max FRÉZIGNAC : Le Naufragé.  Pièce pour guitare. Préparatoire. Lafitan : P.L.2943.

Ce naufragé parait bien mélancolique. Manifestement, il se pose beaucoup de questions sur son sort, si on en croit les points d'orgue suspensifs. Mais cela ne nuit pas au charme de cette pièce à l'ambiance nostalgique.

 

 

Laurent MÉNERET : Cordes sur ciel pour guitare. 2ème cycle. Sempre più : SP0109.

« Cordes sur ciel est une allusion poétique sous forme de recueil de quatre pièces qui m'a été inspirée lors d'un séjour dans cette charmante ville médiévale (Cordes sur Ciel) située dans le Tarn. Au travers de ces morceaux progressifs aux styles variés, je dépeins musicalement certaines images, ambiances et personnages que j'ai pu rencontrer. » Qu'ajouter à cette présentation de l'auteur sinon que les interprètes gagneront à voir la vidéo d'extraits enregistrés par l'auteur sur YouTube, et à aller voir sur internet toutes les photographies de cette charmante cité.

 

Alain LENGLET : Cippora  pièce pour guitare. Elémentaire. Lafitan : P.L.2723.

L'auteur dédie cette charmante valse à sa fille dont le nom biblique (petit oiseau) correspond bien au caractère charmant et léger de cette jolie pièce qui porte en exergue cette belle citation de Pablo Casals : « La musique chasse la haine de ceux qui sont sans amour ». C'est un très beau programme auquel contribuera certainement cette œuvre.

Sébastien LLINARES : Trois bagatelles  pour guitare. 2ème – 3ème cycles. Sempre più : SP0108.

Ces trois bagatelles ne manquent ni d'originalité ni d'intérêt. L'auteur sait fort bien créer des ambiances, suggérer des paysages, des états d'âme. Même si elles sont destinées à des élèves, ces bagatelles peuvent très bien s'intégrer à un récital. Il faudra suivre de près les prochaines œuvres de ce jeune guitariste et compositeur.

Hervé BOULET : Romance pour une Orchidée, pièce pour guitare. Elémentaire. Lafitan : P.L.2725.

Cette charmante romance ne manque pas de caractère. Une première partie en mi mineur nous expose un thème dans un 2/4 caractérisé tandis qu'une seconde partie en sol mineur offre une grande souplesse rythmique, arpégeant des accords un peu nostalgiques.

Jean-Max FRÉZIGNAC : La danse de Séléné, pièce pour guitare. Fin du 1er cycle. Lafitan : P.L.2724.

Le mouvement est « Andante amoroso » : c'est tout un programme ! Il n'empêche que cette danse ne manque cependant ni de rythme ni de piquant. La partie médiane déroule sur un rythme obstiné une mélodie joliment décalée qui risque de donner un peu de mal à l'interprète… Mais cela fait partie du charme de cette pièce !

Jean-Pierre SEMERARO : Fleurs d’automne

Pièce pour guitare. 1er cycle. Lafitan : P.L.2726.

Ces charmantes fleurs permettront au guitariste de montrer qu’il est capable de se dédoubler pour jouer une véritable mélodie accompagnée.

Jean-Christophe ROSAZ : Passage I.

Pour guitare. Delatour : DLT2177.

Cette pièce fait partie d’une série pour divers instruments composée d’après une série de tableaux de Philippos Vazakas. L’auteur nous explique que « chacune de ces pièces est écrite pour un instrument ou un alliage particulier comme autant de variations sur ce thème éternel [celui du passage] ».

Jean-Christophe ROSAZ : Passage II.

Pour bouzouki irlandais. Delatour : DLT2178.

On se rapportera à la recension faite sous la rubrique « guitare » pour le commentaire de cette pièce.

Didier RENOUVIN

Hommage à Scott Joplin pour guitare. Moyen. Delatour : DLT2292.

Cet hommage comporte en fait deux pièces : d’une part une transcription du célèbre Mapple leaf ragde Scott Joplin, d’autre part une œuvre originale dans l’esprit de Scott Joplin intitulée Newport, reprise d’une pièce du même nom extraite de la suite « Ports d’attache » pour flûte et guitare. Destinées à un guitariste aguerri, ces deux pièces donneront à son interprète beaucoup de plaisir.