Jean-Max FRÉZIGNAC : Andalucia Lafitan : P.L.3143.

La Cara negra : (1ère pièce) Fin de 1er cycle.

Cette jolie petite pièce entremêle suspense et flamenco ! Sur un ton caractéristique et d'échange verbal, la première ligne expose un thème lapidaire de notes conjointes ascendantes et descendantes sur lequel reposera tout le morceau. Suit une partie centrale avec l'entrée mystérieuse de la basse sur la dominante qui exploite de nouveau le thème mais sur deux voix en alternance. Le point culminant de développement de ce thème extrêmement simple prend une tournure mouvementée en subissant des mutations et en laissant entendre de manière consécutive le début du thème, comme dans une strette à la fin d'une fugue. Un retour au calme pour finir en beauté nous conduit dans l'au-delà !



El camino negro : (2ème pièce) Fin du 2nd cycle.

Flamenco encore et encore, après une introduction très masculine marqué par une insistance sur le 5ème degré dans les ténèbres de la guitare ainsi que des frottements, un chant très élégant fait son entrée. Il sera développé à travers un magnifique arpège très expressif pour aller vers une tendresse exacerbée ! En définitive, il serait vraiment dommage de passer à côté de cet ensemble de pièces remplies de poésie aux couleurs de la musique flamenco !