Claude-Henry JOUBERT : Concerto « L’écouvillon ». Variations pour flute avec l’accompagnement d’un piano (et d’un parent d’élève) dédiées à Delphine Paquin. Fin de 1er cycle. Lafitan : P.L.3540

Si la pièce est pleine d’humour, ce n’est pas au détriment de la musique. Ces variations peuvent effectivement s’interpréter sans le texte… mais c’est tellement mieux avec ! L’auteur précise : « Que faire des didascalies et des paroles parfois écrites sous la portée ? Ce que l’on veut : les dire, les faire lire, les chanter, les communiquer, les annoncer, les négliger, les oublier, les bazarder… » Shakespeare aurait dit : « As you like it… ».
Pour en revenir à la musique, elle est bien agréable et permet de parcourir toutes les difficultés de l’instrument (gammes, arpèges…) en charmant les auditeurs. Jouant sur les différents écouvillons existant dans la nature, l’auteur donne à ses variations un aspect tantôt très classique, tantôt martial, tantôt populaire… Bref on ne s’ennuie pas avec cette joyeuse et bonne musique.
Daniel Blackstone
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2020