Guy PRINTEMPS : Sonate « à la princesse inconnue » pour flûte & piano. Combre : C06611.

Ce compositeur, né en 1947, définit lui-même sa musique comme « empreinte d’un certain mysticisme et volontairement émotionnelle ».  Il développe une modalité qui reconnaît la hiérarchie des hauteurs à l’intérieur d’un système.  Cette œuvre se déploie en trois mouvements, deux mouvements vifs encadrant un mouvement lent. Il s’agit d’une pièce exigeante et, en même temps, pleine de charme.