Voici une délicate et charmante pièce qui a des allures de valse. La partie de piano est tout à fait abordable, quant à la partie de flûte, elle comporte des envolées qui conviennent parfaitement à l’instrument. Après l’exposé d’une jolie mélodie de petits détachés conduisent à l’octave aigu de l’instrument où on retrouve le même lyrisme. Phrases liées et détachées alternent jusqu’au bout tandis que le piano se livre, au milieu, à de jolies arabesques. Bref, l’ensemble est gracieux, fluide avec des modulations sages mais bienvenues. L’ensemble est bien séduisant et permettra d’attendre le printemps avec beaucoup de plaisir.
Daniel Blackstone
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2019