Voilà une pièce bien réjouissante qui nous entraine « côté soleil », c’est-à-dire dans une ambiance brésilienne sur un rythme de samba. Sans être difficile, cette œuvre exige que les deux interprètes aient le même sens du rythme ! Si la flûte a droit à une cadence, le piano a lui aussi un rôle non seulement rythmique mais de partenaire à part entière. Inutile de dire que cette pièce ne respire pas la mélancolie et devrait beaucoup plaire à ses interprètes… et à leur public !
Daniel Blackstone