Jean-Christophe ROSAZ : Three wise monkeys  pour 3 flûtes à bec ténor. Delatour : DLT2474.

 

Commandée et créée par le « Polyphonica Ensemble » en août 2013 en l'église Saint Merry à Paris, cette œuvre évoque en trois parties la sculpture japonaise attribuée à Hidari Jingoro (1594-1634) dans le sanctuaire Tōshōgū à Nikko (Japon). Kikazaru (sourd), Mizaru (l'aveugle) et Iwazaru (muet) : les noms de ces trois singes, qui couvrent de leur main la partie du visage correspondante, signifient littéralement: «Je n'entends pas ce que je ne devrais pas entendre", "je ne vois pas ce que je ne devrais pas voir » et « je ne dis pas que je ne devrais pas dire ".

 

Le propos de l'auteur a donc été de suggérer par une musique à la fois légère et spirituelle qui convient parfaitement aux trois flûtes à bec le caractère à la fois philosophique et malicieux de cette maxime de sagesse chère à Gandhi. On pourra écouter l'œuvre intégralement, lors de la création, sur le site de l'éditeur ou sur You tube.