Commande du Trio d'Argent. Dhalmann : FD0706.

 

Ces quatre pièces sont un hommage à quelques personnalités artistiques d'Oaxaca qui rendent dans leurs tableaux « la dimension rituelle héritée du monde précolombien au travers d'une omniprésence de la nature. » Il ne s'agit pas de faire de l'exotisme mais d'évoquer un monde qui est cher au compositeur ainsi qu'au Trio d'Argent. L'ensemble est effectivement plein de charme et de saveurs à la fois étranges et familières. Il n'y a pas d'effets spectaculaires mais une musique pleine d'intériorité y compris dans les passages plus agités. C'est tout simplement beau.