Imprimer
Catégorie : Flûte à bec

Précisons tout de suite que la première de ces incantations est écrite pour flûte alto en sol. Ces trois pièces, même si elles peuvent être données séparément forment un tout. Elles explorent avec bonheur le caractère poétique et quasi magique que peut revêtir l'instrument. Si le langage est contemporain, la poésie qui s'en dégage n'a pas d'âge. Ce côté « exploration » fait que ces pièces, même si ce n'est pas leur destination première, peuvent constituer de remarquables morceaux d'étude car, bien qu'assez difficiles, ce ne sont pas des pièces de virtuosité mais de recherche de son, de souffle, d'articulation et de phrasé.