« Shamal est le nom d'un vent de nord-ouest soufflant sur l'Irak et le Golfe Persique. C'est l'après-midi qu'il est le plus violent en été mais il diminue pendant la nuit ». Cette présentation résume bien l'ambiance un peu sauvage de cette pièce ainsi que son déroulement. L'extrait qu'on peut écouter sur le site de l'éditeur ne rend pas compte de la richesse mélodique et rythmique de cette pièce où le piano joue un rôle très important et donne la réplique à la contrebasse dans un discours tendu et plein de fougue.