Jean-Michel TROTOUX : L’étoile cachée

pour clarinette en sib et piano. Débutant. Lafitan : P.L.2663.

Jean-Michel Trotoux nous offre une jolie pièce très poétique dans laquelle piano et clarinette s’expriment quasiment à part égale dans un dialogue parfois contrapuntique. C’est une gageure pour une pièce qui reste très simple pour les deux instruments.

 

André TELMAN : Ma première mélodie

pour clarinette en sib et piano. Débutant. Lafitan : P.L.2599.

Cette jolie pièce met d’emblée les jeunes interprètes au contact d’une musique délicatement modulante, notamment dans le passage médian. Bien loin des « pièces pour débutants », c’est de la vraie musique !

Michel NIERENBERGER : Promenade enchantée

pour clarinette en sib et piano. Préparatoire. Lafitan : P.L.2564.

Cette promenade enchantée brille par la variété de ses différents paysages qui se succèdent à grande vitesse. On pourrait l’appeler aussi « promenade surprise » mais c’est, en tous les cas une charmante promenade.

Max MÉREAUX : Badinerie pour clarinette

en sib et piano. Elémentaire. Lafitan : P.L.2621.

Ce badinage, sous le faux air d’un classique 4/4, cache des recherches rythmiques et de phrasé qui mettront à l’épreuve le sens musical des interprètes. Encadrée par ces deux parties endiablées, une partie médiane, résolument mélodique, déploie ses charmes chromatiques. Bref, cette jolie pièce se mérite.

Serge LENOIR : Sous le kiosque

pour clarinette en sib et piano. Elémentaire. Lafitan : P.L.2584.

Comment ne pas penser, quand on lit ce titre, au kiosque du Luxembourg, où se produisirent tant d’harmonies et de fanfares… Serge Lenoir nous met effectivement dans l’ambiance de ces morceaux de bravoure où l’instrumentiste se devait d’éblouir son public dans des « Fantaisies sur… ». Tout en évoquant cette époque, Serge Lenoir sait pasticher ce style avec élégance et bon goût. Et les interprètes pourront y montrer leur talent sous des formes diverses.

Olivier DARTEVELLE : Silent movie

pour clarinette et piano. 3ème cycle. Sempre più : SP0064.

Le programme de ce film muet est donné par l’auteur… Les séquences traditionnelles d’un « standard » des années vingt se déroulent dans le style jazzy de l’époque. Cette pièce très plaisante fera certainement le bonheur de ses jeunes ou moins jeunes interprètes.

Alexandre CARLIN : Au pied de la muraille

pour clarinette en sib et piano. Préparatoire. Lafitan : P.L. 2642.

De quelle muraille s’agit-il ? C’est certainement à la Grande Muraille de Chine que fait d’abord penser l’allure pentatonique du thème. Mais on peut aussi trouver d’autres murailles et laisser libre cours à son imagination. Quoi qu’il en soit, cette pièce à l’allure extrême-orientale se déroule dans une atmosphère un peu nostalgique mais bien agréable. L’accompagnement de piano peut être sans difficulté confié à un élève, occasion ou jamais de sortir les pianistes de leur superbe isolement…

Claude-Henry JOUBERT : Concerto « Les kangourous »

pour clarinette en sib avec accompagnement de piano. Fin du 1er cycle. Lafitan : P.L. 2547.

L’auteur profite de ce concerto pour nous raconter une très jolie histoire, avec son élément perturbateur (les chasseurs) et sa fin romantique à souhait : les deux jeunes héros de l’histoire, Adélaïde et Sydney, nos deux kangourous, valsent pour sceller leurs retrouvailles. Comme le fait remarquer l’auteur, quand les chasseurs arrivent, « C’est la panique (pour les kangourous, pas pour le clarinettiste !) ». Pianiste et clarinettiste sautent cependant de concert (mais symboliquement, cela va sans dire… Bref C.-H. Joubert nous propose là une pièce qui mettra en valeur les talents divers des jeunes interprètes.

Valérie ROUSSE, Joël LITTORIE : Couleurs caraïbe

pour clarinette et piano. Niveau Préparatoire 1 à Elémentaire 1. Lemoine : 29011 H.L.

Ces trois « concerts » pour clarinette n’ont en commun avec les pièces analogues pour piano que la couverture du recueil. Chaque recueil contient des pièces originales. Celles-ci sont bien séduisantes et devraient convaincre les jeunes instrumentistes.

 

Hywel DAVIES : Folk rootspour

clarinette avec accompagnement de piano. 1 vol. 1 CD. Boosey & Hawkes : ISBN 978-0-85162-919-3.

On se reportera pour le commentaire au volume pour flûte recensé ci-dessus. Les airs sont les mêmes, mais dans des tonalités et dans un ordre adaptés à la clarinette. Cette musique est à découvrir absolument !

 Variations pour clarinette et piano

Youri KASPAROV :  Variations pour clarinette et piano. Paris, Le Chant du Monde (www.chantdumonde.com  ), 2013, CP4076, 25 p.

 

Rééditées en 2013, ces Variations en Sib pour clarinette et piano de Youri Kasparov (né en 1955) présentent, même dans le tempo tranquille de l’introduction, des traits chromatiques en doubles-croches et un accompagnement pianistique avec alternance entre les mains, des intervalles distendus donnant lieu à une variation

Jean-Charles GANDRILLE : Quintil pour clarinette

en si bémol et piano. Commande du conservatoire de Boulogne-Billancourt. Niveau moyen. Dhalmann : FD 0411.

Jean-Charles Gandrille nous offre ici une musique délicate et pleine de charme et de nostalgie. Clarinette et piano tantôt suivent des chemins parallèles, tantôt dialoguent dans une ambiance qui fait également la part belle aux résonnances du piano suscitées par le chant de la clarinette. Bref il s’agit d’une œuvre riche dont il faudra expliquer aux élèves toute la subtilité. Bien entendu, elle est impossible à jouer avec un piano numérique…

Claude-Henry JOUBERT : Valse du coucou

pour clarinette et piano. Niveau 1er cycle.  Fertile Plaine : FP1550. www.fertile-plaine.com

Bien sûr, l’incontournable oiseau se retrouve au détour des parties des deux interprètes de cette charmante valse. Mais une grande partie de l’intérêt de cette collection est d’ouvrir la porte à la composition grâce aux indications données en dernière page. Souhaitons que les professeurs aident leurs élèves à utiliser cette possibilité qui fait l’originalité des œuvres proposées.

Claude-Henry JOUBERT : Trinidad

pour clarinette et piano. Niveau 2ème cycle.  Fertile Plaine : FP1557.

C’est un cha-cha-cha que l’auteur nous propose ici, fort bien venu et qui n’engendre pas la mélancolie. Comme dans toute cette collection de C.-H. Joubert, les interprètes sont invités à faire preuve de créativité en écrivant eux-mêmes un autre cha-cha-cha sur le modèle proposé. Quant à la partie de piano, « livrée en kit », elle peut être aménagée et enrichie au goût de l’interprète à condition que celui-ci n’oublie pas qu’il accompagne la clarinette !

Marie-Luce SCHMITT : Exercices de clarinette

pour l’amateur éclairé. Lafitan : P.L.2683.

L’intérêt de cet ouvrage est de s’adresser à des musiciens amateurs qui ont travaillé la clarinette dans leurs jeunes années et désireux de se remettre à leur instrument, certains faisant partie d’un orchestre d’harmonie, et qui éprouvent le besoin de rafraichir leurs souvenirs et le désir de se perfectionner sans reprendre des cours qui leur sont d’ailleurs bien souvent fermés. Marie-Luce Schmidt souhaite ainsi permettre à ces « amateurs-éclairés » de travailler par eux-mêmes avec profit leur instrument en vue d’y trouver un vrai plaisir et d’en découvrir toutes les ressources.

Olivier DARTEVELLE : D’après Andersen : 1

La petite fille aux allumettes pour clarinette et piano. Sempre più : SP0062.

Il s’agit d’une pièce sensible et poétique qui suit pas à pas le conte d’Andersen. On ne pourra qu’inciter l’élève et son pianiste à le lire ou le relire avant d’interpréter cette œuvre écrite pour un niveau de 2ème cycle. Piano et clarinette font vivre au fur et à mesure les différents épisodes du drame dans un dialogue très serré. Bref, de l’excellente musique.

 

Olivier DARTEVELLE : D’après Andersen : 2 Le Rossignol et l’Empereur pour clarinette et piano. Sempre più : SP0063.

 

On retrouve les mêmes qualités et les mêmes richesses expressives dans cette autre pièce. Il n’est certainement pas interdit de lire discrètement pendant l’exécution les rappels de l’histoire qui figurent sur la partition. Là aussi, il s’agit d’un niveau second cycle.

 

 

Jean-Jacques FLAMENT : Le chant des prairies

pour clarinette et piano. Elémentaire.  Lafitan : P.L.2580.

Ce « chant des prairies » prend, au fil des pages des aspects fort divers et bien agréables. A un andante un peu folâtre succède un scherzando énergique suivi d’un adagio cantabile puis d’une cadence et d’un lento avant le retour au Tempo primo. Le jeune interprète peut dévoiler ainsi les diverses facettes de son talent.

Jérôme NAULAIS : Gris cendré

pour clarinette et piano. Lafitan : P.L.2562.

Ce « gris cendré » a de vraies allures de romance. Conduite par un ostinato presque continu de croches au piano, la clarinette égrène une mélodie heureuse et pleine de charme tout au long du morceau. On se laisse facilement séduire. Signalons que les éditions Lafitan permettent pour un certain nombre de leurs partitions d’en écouter un extrait mp3 sur le site. C’est le cas pour ce morceau et le précédent. On peut aussi visualiser quelques pages de l’œuvre. On ne peut que saluer cette initiative

 Variations pâtissières

Claude-Henry JOUBERT : Variations pâtissières pour clarinette avec accompagnement de piano. Premier cycle. Sempre più : SP0057.

Espérons que les élèves apprécieront les commentaires et la musique toujours pleins d’humour de l’auteur. Le thème, dans un « tempo de moule à tarte » se déploie ensuite en variations plus amusantes les unes que les autres. A déguster sans modération…

 

Gérard LENOIR : Sur les bords du Danube

pour clarinette en sib et piano. Elémentaire. Lafitan : P.L.2586.

Une mélancolique mélopée est enchâssée dans deux parties joueuses et rythmées qui évoquent les danses joyeuses sur les rives du fleuve. L’ensemble est plein d’un charme slave qui séduira certainement les jeunes interprètes.

Rémi MAUPETIT : Ritournelle

pour clarinette en sib et piano. Elémentaire. Lafitan : P.L.2608.

En deux minutes, cette ritournelle dévoile de multiples facettes, tantôt lyrique, tantôt rythmique, s’épanouissant dans une cadence très libre. Bref, le jeune clarinettiste pourra y dévoiler tous les aspects de son talent sans risquer de s’ennuyer un seul instant.

Christine MARTY-LEJON : Berceuse russe

pour clarinette sib et piano. Lafitan : P.L. 2208.

« Quand l’enfant vient, la joie arrive et nous éclaire » (Victor Hugo). Cette citation du célèbre poème Lorsque l’enfant paraît… traduit bien l’atmosphère de cette délicate berceuse écrite en forme A-B-A (mineur-majeur-mineur) et aux accents slaves. De niveau préparatoire, elle charmera, espérons-le, ses jeunes interprètes.