Philippe CHAMOUARD : Nocturnal

Philippe CHAMOUARD : Nocturnal pour clarinette en sib ou en la & piano.  Combre : 06651.

Auteur d’un doctorat sur l’orchestration des symphonies de Mahler, Philippe Chamouard utilise un langage original, plein d’humanité et de lyrisme.  La pièce peut se décliner en version courte (cinq minutes) ou en version sonate (onze minutes).

 

Francis COITEUX : Joyeuse randonnée

Francis COITEUX : Joyeuse randonnée, pour clarinette en sib & piano.  Lafitan : P.L. 2027.

De niveau préparatoire, cette allègre promenade commence par un joli andantino à 2/4 et se poursuit par un 6/8 bondissant et plein de charme.

 

    Xavier EECKELOOT : Dulce et Decorum

Xavier EECKELOOT : Dulce et Decorum pour clarinette en sib & piano.  Lafitan : P.L. 1953.

Voilà un titre bien sombre que cette citation du poète Horace : « Il est doux et glorieux de mourir pour la patrie… ». Rien de martial, cependant, dans cette pièce à l’allure de marche mélancolique.  Il y a bien cette quarte montante qui introduit beaucoup de phrase et qui n’est pas sans évoquer un autre commencement… Les clarinettistes de niveau préparatoire ne se poseront sans doute pas ces questions et joueront avec plaisir cette pièce pleine de charme.

 

André GUIGOU : Au bord du lac

André GUIGOU : Au bord du lac pour clarinette sib & piano.  Lafitan : P.L. 2008.

De niveau préparatoire, cette pièce fait dialoguer habilement clarinette & piano dans une charmante déambulation.

 

Marie-Luce SCHMITT : Vacances landaises

Marie-Luce SCHMITT : Vacances landaises pour clarinette sib & piano.  Lafitan : P.L. 1970.

On s’attendait à une promenade sous les pins, et nous voici plutôt dans l’arène avec les vaches landaises.  Quoi qu’il en soit, cette joyeuse pièce conviendra parfaitement aux débutants par son caractère entraînant et dynamique.

 

Chipie suite. « Trois traits de caractère »

Philippe OPRANDI : Chipie suite. « Trois traits de caractère » pour clarinette & piano. Lafitan : P.L.1899.

Trois parties, dans cette pièce de niveau élémentaire : Chipie est tendre ; Chipie est chaleureuse ; Chipie est malicieuse. Chacune de ces parties exploite de façon privilégiée un aspect technique de l’instrument. Il y a beaucoup de bonne musique certes, mais un travail technique sans concession pour évoquer les différentes humeurs de notre chipie. La partie de piano nécessite un pianiste déjà aguerri.

 

 L’agilateur du clarinettiste

Jacky THÉROND : L’agilateur du clarinettiste.  Ensemble d’exercices de techniques sur l’instrument, favorisant la souplesse et l’indépendance entre les doigts.  Lafitan : P.L.2126.

Tout est dit dans le titre. La recette, pour l’auteur : « exécuter des gammes, et encore des gammes, jour après jour… On n’a rien inventé de mieux ! » Fastidieux ? Vous avez dit fastidieux ? L’auteur s’efforce de faire mentir ce préjugé par un enchaînement des gammes « selon un principe harmonieux », qui devraient en faire « un support à la fois incitatif et attractif. Aux clarinettistes de tous âges et de tout niveau de nous dire si le but est atteint !

Jazz Rondo pour clarinette sib & piano.

Jean-François PAILLER : Jazz Rondo pour clarinette sib & piano.  Delatour : DLT0790.

On retrouve dans cette œuvre le langage vigoureux de J.-Fr. Pailler.  Ce rondo, écrit dans l’esprit d’un fox-trot binaire, comporte une partie centrale mélodique qui met en valeur les qualités lyriques de la clarinette.  Ce morceau est accessible à une fin de premier cycle, en ce qui concerne la clarinette, car l’auteur ne ménage pas le pianiste !

Carl Maria von WEBER : Concertino en mib majeur op.26.

Carl Maria von WEBER : Concertino en mib majeur op.26.  Original pour clarinette & orchestre.  Transcription pour clarinette solo & quatuor de clarinettes, par Jérôme Julien-Laferrière.  Billaudot : G 7845 B.

Cette pièce est de degré difficile pour la partie de soliste. Les parties d’accompagnement semblent plus abordables. Notons que la quatrième clarinette doit être une clarinette basse.  Souhaitons beaucoup de plaisir à ces classes instrumentales.

1 – Mélancolie, pour clarinette sib et piano

Marie-Luce SCHMITT : 1 – Mélancolie, pour clarinette sib et piano. Lafitan : P.L.1881.

Quelle pièce jolie et délicate d’une compositrice qui se dit modestement « compositrice de pièces pédagogiques » ! Première d’une série de quatre morceaux consacrés aux mesures irrégulières à cinq et sept temps, cette Mélancolie vise, entre autres, à privilégier le « passage du la au si » qui, selon l’auteur, orfèvre en la matière, reste la principale difficulté de la clarinette. Destinée au niveau préparatoire, cette œuvre devrait, selon le vœu de l’auteur, donner au jeune clarinettiste beaucoup de plaisir, tant dans le travail que dans l’interprétation.

Trois paysages marins.

Philippe RIO : Trois paysages marins. Pièce en trois mouvements pour clarinette sib et piano. Lafitan : P.L.1841.

Pièce de vacances s’il en est, car nous passons de L’écume sur les falaises à À marée basse dans la brume pour finir par Jeu de balle sur la plage. Ces pièces, de niveau débutant ou élémentaire, sont pleines de poésie et d’entrain.

Pièces contemporaines pour clarinette. Album + CD Lemoine : 28331 H.L.

Claude CROUSIER, Evdokija DANAJLOSKA, Jean-Luc HERVÉ, Bruno MANTOVANI, Alberto POSADAS, Philippe SCHOELLER, Fuminori TANADA : Pièces contemporaines pour clarinette. Album + CD Lemoine : 28331 H.L.

Ce recueil a été coordonné par Aude Richard-Camus en étroite collaboration avec les compositeurs dont certains ont, par ailleurs, enregistrés eux-mêmes leur œuvre sur le CD. Celui-ci comporte l’exécution de l’ensemble du recueil. Certaines pièces sont pour clarinette seule, d’autres sont des duos de clarinette ou clarinette-piano. Il s’agit, selon le mot même d’Aude Richard-Camus, d’un fabuleux projet de transmission et de création. Certaines pièces sont d’écriture classique. D’autres font appel aux sons multiphoniques ainsi qu’à d’autres techniques de jeu contemporaines. Les indications pédagogiques ne manquent pas, ainsi qu’une notice détaillée sur chacun des compositeurs qui ont participé au projet.

Petit précis de clarinette basse.

Michel PELLEGRINO : Petit précis de clarinette basse.  Lemoine : 28747 H.L.

Contrairement à ce qu’on peut penser, la clarinette basse n’est pas un simple dérivé de la clarinette ou du saxophone : elle requiert un apprentissage spécifique que nous propose ici l’auteur, qui signale les particularités liées à l’embouchure ou la colonne d’air. Il joint à cela un certain nombre d’explications et d’exercices concernant des techniques souvent employées à cet instrument. En fin de volume, quelques pièces de différents styles aident à mettre en application les principes exposés dans la méthode. Des conseils judicieux sont aussi donnés sur le choix de l’instrument, puisqu’il existe deux clarinettes basses : l’une en mib et l’autre, plus grave, en ut, qui ont des caractères différents même si la technique est similaire.

Marco PÜTZ : Song & Dance pour clarinette sib & piano

Marco PÜTZ : Song & Dance pour clarinette sib & piano. Combre : C06601.

Ces deux pièces pour la fin du 1er cycle sont très variées et dynamiques. L’écriture modale ajoute à leur charme.

Clémence de GRANDVAL : Deux pièces

Clémence de GRANDVAL : Deux pièces pour clarinette avec accompagnement de piano. Révision : Sylvie Hue.  Combre : C06578.

C’est un bonheur de découvrir deux pièces de cette compositrice du XIXe siècle, élève de Chopin et Saint-Saëns. Ce dernier, parlant des mélodies de son élève, disait qu’elles « seraient certainement célèbres si leur auteur n’avait le tort, irrémédiablement auprès de bien des gens, d’être femme ».  La première de ces pièces, Invocation, est d’un grand lyrisme. La deuxième, Air slave, entraîne le clarinettiste dans un rythme endiablé. Profitons-en pour rappeler le livre de Florence Launay Les compositrices en France au XIXe siècle chez Fayard et, bien sûr ,le numéro de septembre/octobre 2008 de notre revue consacré aux femmes compositrices.