Suspense

Hervé POULIQUEN : Suspense  pour clarinette sib & piano.  Niveau Préparatoire. Lafitan : P.L.2149.

 

Le titre indique le caractère un peu inquiétant et même obsédant de cette pièce qui, partie du grave, culmine dans l’aigu des deux instruments. Clarinette & piano dialoguent et se répondent à l’envi.

 

Valse tranquille

Jacky THÉROND : Valse tranquille  pour clarinette sib & piano.  Niveau débutant. Lafitan : P.L.2184.

Voici une bien charmante valse un peu mélancolique qui permettra aux interprètes de s’initier aux joies de la musique d’ensemble.

Raconte-moi une histoire !

Jean-Michel TROTOUX : Raconte-moi une histoire !  pour clarinette solo.  Niveau supérieur.  Lafitan : P.L.2060.

Voilà une histoire certes passionnante, mais qui donnera bien du fil à retordre à celui qui voudra la raconter.  Toutes les techniques contemporaines de la clarinette sont ici présentes avec, en plus, des onomatopées rythmées…  Bref, cette histoire demande un investissement total de l’interprète. Mais n’est-ce pas le cas de toute musique ?

Sonate pour un ami

Jean-Paul HOLSTEIN : Sonate pour un ami  pour clarinette sib & piano. Delatour : DLT1007.

Écrite en trois mouvements, cette sonate est dédiée au clarinettiste Jean-Louis Bergerard.  Après une longue cadence de clarinette, le premier mouvement expose deux thèmes, l’un mélodique, l’autre rythmique.  Un second mouvement, lyrique, débouche sur un final à la fois rapide et souple en forme de rondo. On y retrouve toutes les qualités de ce compositeur, élève de Messiaen et de Jolivet, qui - tout en ayant un langage très personnel - n’a point renié ses maîtres.

Robert SCHUMANN : Träumerei (RêverieExtrait de Scènes d’enfants).  Arrangement pour clarinette sib & piano par Wolfgang Birtel.  Schott (www.schott-music.com) : ED 09895.  6 p.  Niveau : Facile à intermédiaire.

 

De cette célèbre mélodie, voilà une transcription qui sied admirablement à la clarinette.

 

 Softy Air

Davide PERRONE : Softy Air pour clarinette sib & piano.  Delatour : DLT1162.

 

Cette pièce instaure entre les deux instrumentistes un dialogue rythmé par des claquements de doigts.  Puis la clarinette, lyrique, plane au dessus d’un piano qui lui impose une basse « obstinée » aux harmonies jazzy.  Si le pianiste doit avoir un niveau deuxième cycle, le clarinettiste peut aborder cette pièce dès la fin du premier cycle.  Le style original de cette œuvre devrait véritablement séduire les élèves.

 

 

 

Jean-Michel TROTOUX : Hommage à Satie pour clarinette sib & piano.  Lafitan : P.L.2057.

 

Cette pièce pour débutant annonce dès le départ la couleur : « comme une gymnopédie ». Mais il s’agit d’un hommage et non d’un pastiche : tout en restant dans l’esprit, la pièce s’évade peu à peu de son modèle…  La partie de piano est nettement plus difficile que celle de clarinette mais pourra être cependant confiée à un élève avancé.

 

 

 

Alain WEBER : Mutances II pour clarinette basse & piano.  Delatour : DLT0414.

Explorant toutes les possibilités de la clarinette basse, cette œuvre nous conduit d’un pianissimo à un pianissimo en passant par les nuances les plus extrêmes. Elle est très écrite même si le style s’apparente à l’improvisation.  Elle est aussi, bien sûr, très difficile.

Alain WEBER : Mutances III pour clarinette basse & piano.  Delatour : DLT0415.

Dans cette œuvre très difficile, l’auteur explore de nouveau toutes les ressources de l’instrument.  La partie de piano ne se contente pas de soutenir mais constitue un véritable partenaire pour le clarinettiste.

 

 Acedia

Olivier d’ORMESSON : Acedia.  Sonate pour clarinette solo en sib.  Delatour : DLT1813.

L’auteur explique lui-même le titre de sa pièce : le mot « acédia » est utilisé dans le sens à la fois psychologique et religieux du terme.  Citons simplement : « Dans cette œuvre, le compositeur souhaite avant toute autre chose « faire sonner » la noirceur du désespoir qui aujourd’hui habite trop souvent nos cœurs ».  Et un peu plus loin : Acedia est une vision musicale du tableau de Caspar David Friedrich Le Moine au bord de la mer qui peint le vide de l’âme dans un non-lieu ».  Il paraît difficile d’interpréter cette sonate sans avoir pénétré les intentions de l’auteur.  Zébrée de fulgurances « démoniaques » (dans tous les sens du terme), elle est de niveau moyen à supérieur.

 Faits d’hiver

Pascal PROUST : Faits d’hiverpour clarinette & piano.  Combre : C0 6717.

De niveau 2e cycle, cette pièce conduira les interprètes de la grande plaine « blanche, immobile et sans voix » aux glissades acrobatiques et autres occupations hivernales. Tout cela ne figure pas sur la partition, mais la musique de Pascal Proust se prête, par sa variété, à toutes les interprétations. Voici une musique pleine de très agréables et mélodieuses surprises

 Sur des couleurs contrastées

André TELMAN : Sur des couleurs contrastéespour clarinette & piano. Elémentaire. Lafitan : P.L.1967.

 

Le titre indique bien ce qui est en priorité demandé au clarinettiste (et au pianiste, par la même occasion) : une attention particulière aux timbres dans cette pièce qui se déroule comme un chant lyrique plein de charme et de contrastes…

 

 La magie des bois

André TELMAN : La magie des boispour quatuor de clarinettes.  Premier cycle. Lafitan : P.L.1937.

 

Promenons-nous dans les bois… Souhaitons que les clarinettes magiques des élèves soient inspirées par cette pièce qui explore de façon bien agréable les notions de phrasé, d’équilibre entre les parties, à travers des tempi variés et des couleurs changeantes.

 

Karinette

Rémi MAUPETIT : Karinette pour clarinette en sib & piano.  2e cycle.  Lafitan : P.L. 1992.

 

Rémi Maupetit nous propose ici une pièce très fraîche et plaisante.  Elle se présente en deux parties séparées par une cadence volubile. Il s’agit d’un joli portrait avec une partie de piano très abordable par un élève.

 

Barcarolle et Pavane

Michel NIERENBERGER & Valentin NIERENBERGER : Barcarolle et Pavane.  Niveau élémentaire.  Lafitan : P.L. 2019.

Les auteurs précisent bien qu’il s’agit d’une pièce en deux mouvements : il y a donc une réelle unité entre ces deux parties.  Après une barcarolle un peu nostalgique, la pavane n’est nullement destinée à une infante défunte mais est au contraire joyeuse et légère.  Cette mini-suite donne au piano un rôle de partenaire à part entière qui permet une véritable initiation à la musique d’ensemble.

Christophe FRIONNET : Deux Rhapsodies

Christophe FRIONNET : Deux Rhapsodies op.12 et op.32 pour clarinette solo en sib.  Delatour : DLT0506.

 

Composées à huit ans d’intervalle, ces deux pièces nous entraînent dans un monde onirique plein d’imprévu et de charme.  De difficulté moyenne, elles sont abordables par un bon amateur.

 

 

 

Deux Rhapsodies

Christophe FRIONNET : Deux Rhapsodies op.12 et op.32 pour clarinette solo en sib.  Delatour : DLT0506.

Composées à huit ans d’intervalle, ces deux pièces nous entraînent dans un monde onirique plein d’imprévu et de charme.  De difficulté moyenne, elles sont abordables par un bon amateur.

Graciane FINZI : Romanza a la muerte de un ave

Graciane FINZI : Romanza a la muerte de un ave pour clarinette & sons fixés. Réalisation du support électromagnétique : Ricardo Mandolini. 1 vol. 1 CD. Combre : C06652.

La charmante et tragique légende de l’oiseau qui chante le jour de sa mort (on pense au fameux chant du cygne) a inspiré à Graciane Finzi une pièce qui tend, près des essais de chant de l’oiseau, à un paroxysme lyrique qui s’achève sur une citation mozartienne, le tout soutenu par une nappe électroacoustique fournie avec la partition.

Alexandre RYDIN : Fantasia

Alexandre RYDIN : Fantasia pour clarinette sib & piano.  Combre : C06685.

Cette très jolie pièce d’un compositeur finlandais né à Lisbonne et qui a exercé son activité musicale au Conservatoire de Lausanne est destinée à la fin du premier cycle.  Elle commence par un Moderato cantabile un peu rêveur, se continue par un Poco piu mosso triomphal et se termine par un Quasi allegretto où la clarinette joue souplement en binaire sur les triolets du piano.  Voici une Fantasia qui mérite bien son nom.

 

Jean-Marc MORIN : Deux pièces en son-relief…

Jean-Marc MORIN : Deux pièces en son-relief… pour clarinette sib & piano.  Delatour : DLT0843.

Ces deux pièces, de niveau moyen à supérieur, sont d’une écriture résolument contemporaine.  Elles demanderont une grande complicité d’écoute et de compréhension entre le pianiste, partenaire à part entière, et le clarinettiste, notamment dans les séquences rythmiques libres (semi-aléatoires).  Ce ne sont pas seulement des pièces pédagogiques, mais aussi de concert.

Hyacinthe KLOSÉ : 2e Solo op. 10

Hyacinthe KLOSÉ : 2e Solo op. 10, pour clarinette & piano.  Révision : Sylvie Hue.  Combre : C06670.

Disons d’abord un mot d’Hyacinthe Klosé, qui succéda à son maître au Conservatoire en 1838 et qui contribua, avec le facteur Louis Auguste Buffet, à l’adaptation du système Boehm à anneaux mobiles à la clarinette.  Auteur d’une méthode qui rencontre encore un certain succès, il l’est aussi de pièces de genre pour la clarinette dont fait partie ce Deuxième Solo.  Cette pièce de bravoure, qui ne manque ni de charme ni de panache, a été révisée par Sylvie Hue sur l’édition originale.  Musicalité et vélocité de l’instrumentiste sont mises à l’épreuve pour un résultat certes un peu « rétro » mais bien réjouissant.

Kumiko TANAKA : Carte postale du Japon

Kumiko TANAKA : Carte postale du Japon pour clarinette sib & piano. Lafitan P.L.2028.

Cette charmante pièce de niveau élémentaire est très loin de l’exotisme, mais au contraire, crée une très jolie ambiance un peu nostalgique.  Cette évocation est pleine d’une grande délicatesse, en un mot d’une belle musique.

Émile LELOUCH : Hanoukkah

Émile LELOUCH : Hanoukkah pour clarinette & piano.  Combre : C0667

Ce titre qui évoque la fête juive de la lumière est illustré par une musique tout à fait adaptée, pleine de ce charme qu’on connait à la musique hébraïque.  Alliant danse et chant mélancolique, cette œuvre de niveau de fin de 2e cycle est fort intéressante à tous points de vue.