Ce jour nouveau est plein de poésie. Si la partie de clarinette est évidemment techniquement facile, elle n’en est pas moins intéressante musicalement : l’élève pourra y déployer ses qualités expressives et y rechercher le « beau son ». La partie de piano n’est pas un simple accompagnement : un véritable dialogue s’instaure entre les deux instruments, constituant déjà une excellente initiation à la musique de chambre. Comme pour la pièce précédente, on peut en voir un extrait PDF et en écouter un extrait sonore sur le site de l’éditeur.
Daniel Blackstone