Après avoir été longtemps considérés comme un péché capital, les transcriptions et arrangements ont retrouvé la faveur des instrumentistes et des mélomanes. Ne nous en plaignons pas. Cette œuvre profondément lyrique et belle est admirablement servie par cette adaptation réalisée par la clarinettiste israélienne Shirley Brill. S'il faut parler d'arrangement  et non de transcription, c'est qu'il a fallu parfois modifier la partie de piano. Mais il est des cas où la fidélité à l'esprit consiste à modifier la lettre…