Deux mélodies saturniennes  sur des poèmes de Paul Verlaine pour chant et piano.

Nicolas CHEVEREAU : Deux mélodies saturniennes  sur des poèmes de Paul Verlaine pour chant et piano. Delatour ; DLT2490.

Ces mélodies ont été écrites pour l'Académie Francis Poulenc-Tours qui a célébré en 2014 les 170 ans de la naissance de Verlaine.

Anthony GIRARD : Paysages de l'âme  sur des poèmes de Heather Dohollau

Anthony GIRARD : Paysages de l'âme  sur des poèmes de Heather Dohollau. Symétrie : ISMN 979-0-2318-0745-5.

Graham BUCKLAND : 33 spirituals for upper voices

Graham BUCKLAND : 33 spirituals for upper voices. Accompagnement de piano.Bärenreiter : BA 7572.

Anthony GIRARD : Chemins couleur du temps.

Anthony GIRARD : Chemins couleur du temps.  Cantate pour double chœur à deux voix égales, harpe et quatuor à cordes. Symétrie : ISMN 979-0-2318-0735-6.

Cette œuvre est composée sur des poèmes français et anglais de Heather Dohollau. Sur les sept poèmes proposés, un seul est en français.

Graham BUCKLAND : 33 Spirituals for upper Voices

Graham BUCKLAND : 33 Spirituals for upper Voices, Kassel, Baerenreiter (www.baerenreiter.com ), 2014. BA 7572, 79 p. - 17, 95 €.

 

Ce recueil regroupe 33 Spirituals (pour tessitures aigües), c'est-à-dire pour 3 voix de femmes. Ces chants, bien adaptés aux voix féminines, peuvent être interprétés avec ou sans accompagnement au piano. Graham Buckland (né en 1951 à Weymouth, en Angleterre) — à la fois compositeur, chef d'orchestre, musicologue et pianiste —

Gérard HILPIPRE : Magnificat pour soprano solo et chœur mixte (SSATB) a cappella. Delatour : DLT2365.

Cette œuvre demande qu'on respecte fidèlement la nomenclature. Les trois voix de femmes peuvent être chantées par des voix d'enfant. Classique dans sa structure, ce Magnificat est pleinement contemporain, au meilleur sens du terme, par son écriture qui mêle avec bonheur « nova et vetera ». Assez difficile, il est caractérisé par la rigueur du style en même temps que par une liberté harmonique au service de l'expression.

 

Dominique RITTER : Ubi Caritas pour chœur mixte SATB, flûte et orgue. Compositeurs Alsaciens Volume 34. Delatour : DLT2403.

De moyenne difficulté et ne demandant pas un orgue trop conséquent, cette œuvre est une sorte de paraphrase de la mélodie grégorienne entrecoupée de passages instrumentaux où la flûte joue quasiment le rôle d'un ange exaltant le message d'amour qui se dégage de toute l'œuvre : « Là où sont charité et amour, Dieu est là »…

 

Yves CASTAGNET : O salutaris pour chœur mixte (SATB) a cappella. Symetrie : ISMN 979-0-2318-0764-6.

On connait les talents d'organiste concertiste et accompagnateur d'Yves Castagnet. Le compositeur mérite, lui aussi, d'être connu. Se déroulant comme un choral dans des harmonies délicates, cette pièce peut être chantée à la messe pendant la communion mais trouvera plus légitimement encore sa place au Salut du Saint Sacrement. Et bien sûr, elle peut aussi être chantée en concert ! Elle demande plutôt un ensemble vocal qu'un grand chœur. Simple et belle, souhaitons-lui beaucoup de succès.

 

Gérard HILPIPRE : Rilke-Lieder pour soprano et orchestre à cordes. Delatour : DLT2223.

Ce cycle de quatre lieder écrit en 1997 est composé à partir, dans les deux premiers lieder, de longs extraits de la première des Elégies de Duino (1922) et de deux Sonnets à Orphée, également de 1922, de Rainer-Maria Rilke. Toute la musicalité de la poésie de Rilke se trouve en parfaite harmonie avec le discours orchestral. L'ensemble est d'une grande beauté. On pourra facilement en juger par l'enregistrement disponible sur le site de l'éditeur.

 

Wolfgang Amadé MOZART : Konzertarien für Tenor. Konzertarien für Bass. Bärenreiter : BA9184 – BA9185.

Nous avons rendu compte, dans la lettre 78 de février 2014, des volumes consacrés aux airs de concert pour soprane et alto. Voici donc chacun des deux volumes consacrés aux airs pour ténor et basse. Ces deux volumes contiennent tous les airs pour chant et orchestre classés par tessiture et placés chronologiquement à l’intérieur de chaque volume.

Leonello CAPODAGLIO :

Trois poèmes pour voix et piano. Fortin-Armiane : EFA 75.

Quelle belle et délicate musique à la hauteur des textes et qui les met si bien en valeur.

Sophie ROUSSEAU

Chansons pour mener la danse. Polyphonies et monodies. Recueil de danseries. Delatour : DLT2394.

Ce recueil réunit deux recueils précédemment publiés. A la fois savant par la qualité des textes établis et la clarté de leur présentation, et remarquablement pratique, ces recueils sont avant tout destinés à une mise en œuvre par des chanteurs et des danseurs 

Aurelio PORFIRI : Cinq motets pour l’année de la foi.

Chœur mixte (SATB) a cappella. Symétrie : ISMN 979-0-2318-0739-4.

Ces cinq motets : 1. Spera in Domino, 2. Christo confixus sum cruci, 3. Fidelis Servus et prudens, 4. Multitudinis autem, 5.

Patrick BURGAN : Elle pour huit voix de femmes.

Symétrie : ISMN 979-0-2318-0750-9.

Cette œuvre difficile est écrite sur un poème de Florence Delay : Revenante.

Charles BALAYER : Lullaby pour chœur mixte SATB et piano

(ou section rythmique). Delatour : DLT2374.

Cette délicieuse pièce devrait faire le bonheur de nombreux chœurs désireux d’aborder un répertoire jazz.

Mark CABANISS et Alan BILLINGSLEY

Gilbert and Sullivan ROCK ! A « Poperetta » for Unison and two part voices.1 vol. 1 CD. Alfred : 39989.

W.S. Gilbert et Arthur Sullivan sont des auteurs d’opérette de la fin du XIX° siècle dont les œuvres ont été très connues dans les pays anglo-saxons. La savoureuse réécriture qu’en font les auteurs pourraient faire la joie des élèves français si le tout n’était en anglais… Et c’est bien dommage car tout cela ne manque pas de fraicheur et de dynamisme. Peut-être cette recension suscitera-t-elle des vocations françaises pour une nouvelle réécriture ? Ajoutons que le CD contient l’œuvre en intégralité et le play-back ainsi que les fichiers PDF de la couverture et des parties séparées.

Sally K. Albrecht et Jay ALTHOUSE

Crazy Christmas. A Jolly Holiday Songbook or Program for Unison Voices.1 vol. 1 CD. Alfred : 39940.

Que voilà de la jolie musique, bien écrite, sans prétention, et qui pourrait faire le bonheur de bien des chorales d’écoles. Bien sûr, c’est tout en anglais. Mais avec le disque, rien n’est impossible ! Là encore, on trouvera sur le CD non seulement l’enregistrement intégral (avec les textes de liaison) et le play-back, mais aussi les fichiers PDF nécessaires pour imprimer la couverture et surtout la partie séparée de chant. L’orchestration de Tim Hayden qui se trouve sur le CD est particulièrement fraiche et pleine de charme.

Richard Wagner/ Alain BONARDI

Une nouvelle version des Wesendonck Lieder de Wagner pour soprano, piano clarinette et violoncelle. Arrangements et intermèdes d’Alain Bonardi. Fortin-Armiane. C’est une entreprise peu banale que celle d’Alain Bonardi dans la mesure où, comme il le dit lui-même, « il ne s’agit pas d’une transcription simple, mais d’une « composition » mettant en valeur la structure de la composition de Wagner comme le texte inspiré par le bouddhisme et l’orient de Mathilde Wesendonck. […] Des intermèdes instrumentaux, incluant également des percussions orientales résonnantes ont été composés et placés entre les lieder ». Espérons que des instrumentistes vont s’emparer de cette « recréation » pour que nous puissions juger sur pièce.

Jean-Jacques WERNER : Le reniement de Pierre

pour voix et orgue ou piano. Compositeurs alsaciens vol. 31. Delatour : DLT2175.

Suivant pas à pas le texte de l’évangile de Luc dans la Bible de Louis Segond, Jean-Jacques Werner écrit une musique figuraliste qui nous fait vivre et méditer la scène. Orgue ou piano ? Nous aurions tendance à pencher pour une interprétation au piano. Mais ce n’est qu’une simple opinion. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’une œuvre belle et pleine de sens.

Michel VERSCHAEVE : Airs d’opéras baroques

pour ténor ou haute-contre à la française. Lemoine : 29089 HL.

Mêlant volontairement répertoire connu et pièces moins connues mais à découvrir, ce florilège fera le bonheur des chanteurs. A côté de Lully, Rameau ou Charpentier, on y trouve des airs de Boismortier, Mondonville, Collasse… qui soutiennent la comparaison avec leurs célèbres contemporains. En raison du diapason ancien, les pièces ont été souvent transposées mais la tonalité d’origine est toujours indiquée. A chacun de voir ce qui est préférable.

Wolfgang Amadé MOZART : Konzertarien

pour mezzo-soprano et contralto. Bärenreiter : BA9183. Konzertarien pour soprano : BA3182. Konzertarien pour soprano léger. BA9181. Version chant et piano. Tous ces airs sont également disponibles dans leur intrumentation originale.

Ces trois premiers volumes contiennent tous les airs pour soprano et orchestre classés par tessiture et placés chronologiquement à l’intérieur de chaque volume. Chacun des volumes contient une brochure donnant toutes les indications concernant l’interprétation de ces airs ainsi que tout ce qui concerne l’ornementation et les cadences. Il s’agit donc d’une véritable édition de travail. Les volumes pour ténor et basse seront disponibles en 2014.Il faut donc saluer ici le remarquable travail effectué par Thomas Seedorf.

Anton DVOŘÁK : Zypressen für Tenor und Klavier.

Edité par Andreas Frese. B 11. Bärenreiter : BA9569.

C’est un évènement que cette première édition « urtext » du cycle de mélodies de Dvorak intitulé « Cyprès ». Ecrit en 1865, on en connait surtout son arrangement pour quatuor à cordes. Rarement enregistré, jamais édité, ce cycle demeuré jusqu’à ce jour sous forme de manuscrit mériterait pourtant d’être plus connu. Espérons que ce sera chose faite grâce à cette remarquable édition, établie et abondamment préfacée par Andreas Frese.