Franz SCHUBERT : Winterreise op.89

Franz SCHUBERT : Winterreise op.89.  Édité par Walther Dürr. Urtext des Neuen Schubert-Ausgabe.  Bärenreiter : BA 9118.

On retrouve la même présentation et les mêmes qualités dans cette édition du Voyage d’Hiver publiée selon un principe identique : à la fois une édition critique, mais une parfaite lisibilité pour l’exécution. Ajoutons qu’autant pour ce recueil que pour le précédent, le prix est particulièrement attractif.

Franz SCHUBERT : Die schöne Müllerin op.25

Franz SCHUBERT : Die schöne Müllerin op.25. Édité par Walther Dürr.  Urtext des Neuen Schubert-Ausgabe.  Bärenreiter : BA 9117.

On ne peut que se réjouir de posséder une édition aussi remarquable de ce cycle si représentatif de l’art de Schubert.  Le recueil comporte une copieuse préface retraçant la genèse de l’œuvre, donnant également toutes les indications concernant cette nouvelle édition. Le texte de chaque lied est donné en allemand et en anglais à la suite de cette même préface.  Enfin suivent les pièces elles-mêmes, d’une parfaite lisibilité. Voilà manifestement une édition de référence.

Nos vieilles chansons

Nos vieilles chansons.  Illustrations de Jean-Adrien Mercier.  Arrangement musical de Charles Dumont.  Strasbourg, Éditions du Signe (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).  Vol. I.  2009, 60 p. 18,50 €.  Vol. II. 2010, 55 p. 18,50 €.

Dans sa Préface, Jean de La Varende rappelle l’impact de la chanson d’autrefois.  Cette édition, associée à des illustrations dans des couleurs pastel typiques du siècle passé, est accompagnée d’arrangements avec accompagnements de piano faciles, et de quelques commentaires explicatifs.  C’est tout un passé révolu qui revit à travers ces chansons qui ont fait leurs preuves à travers les siècles : Au clair de la lune, La Mère Michel, Le Roi Dagobert, Le furet du bois joli, Alouette, Il était un petit navire… et tant d’autres.  Les deux volumes sont un modèle du genre.  Ils s’imposent par leur excellente gravure musicale, leur lisibilité et leurs illustrations attrayantes.  Ces vieilles chansons, sans ambage, chantées par tant de générations, faciles à mémoriser, ne pourraient-elles retrouver une place dans l’enseignement musical actuel, par respect envers notre patrimoine musical populaire ?

Peter WAGNER : Marianische Gesänge II

Peter WAGNER : Marianische Gesänge II.  Alma Redemptoris Mater – Ave Regina coelorum – Regina coeli – Ave maris stella, pour voix & orgue.  Bärenreiter : BA 9268.

Dans notre Lettre n°34, nous avions annoncé la prochaine parution de ce deuxième volume. C’est chose faite.  On y retrouve toutes les qualités du premier : regroupement de pièces originales d’auteurs du XVIIIe au XXe siècle, avec une nette prépondérance du XIXe.  On y retrouve donc des œuvres de Dvořák, Gounod, Grieg… Ce très intéressant recueil fera le bonheur des chanteurs. Les tessitures sont moyennes. Il s’adresse donc à toutes les voix.

 

Claude PASCAL : Top-model et Cie.

Claude PASCAL : Top-model et Cie.  Trois mélodies pour soprano & piano. Combre : C06641.

Ces trois mélodies dans l’esprit de Chabrier brossent trois portraits à la fois comiques et tendres de La Flambeuse, Top-Model et La Diva.  Qu’en dire, sinon qu’auditeurs comme interprètes devraient se régaler avec ces œuvres d’un toujours jeune compositeur.

 

 Old American Songs Complete

Aaron COPLAND : Old American Songs Complete.  10 chants pour voix moyenne.  Avec CD (Boosey & Hawkes : HL 4801 9954).

3 Mélodies naïves sur des poèmes de Francis Jammes

Philippe MAZÉ : 3 Mélodies naïves sur des poèmes de Francis Jammes pour soprano solo (ou voix d’enfant) & piano ou orgue. United Music.  Distribution : Leduc.

Point si naïves qu’elles en ont l’air, ces délicieuses mélodies sont pleines de charme. Prière pour être simple, Prière pour aller au Paradis avec les ânes, Prière pour louer Dieu, ces trois œuvres expriment fidèlement en toute simplicité la substance des poèmes de Francis Jammes, dont la Prière a séduit Brassens… Humilité, ferveur, beauté : que dire d’autre ?

 

Messe op.165

Alexandre GRETCHANINOV : Messe op.165 pour deux voix égales & accompagnement d’orgue.  Arrangement pour trois voix mixtes : Wolfgang Lindner.  Éditions de la Schola Cantorum & de la Procure générale de musique (rue du Sapin 2a, C.P. 156.  CH-2114 Fleurier. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).  2009.  SC 5043 bis.  21 p.

Dans l’œuvre sacrée d’Alexandre Gretchaninov (1864-1956), cette œuvre se rattache aux « Messes symphoniques avec orgue ».  Il s’était intéressé à l’orchestration de chœurs liturgiques, tout en excluant la possibilité de les classer dans la liturgie orthodoxe russe qui n’accepte que des cantiques a cappella.  Elle privilégie le style vertical avec imitations de la voix principale. Par son langage plus raffiné, l’orgue assume davantage un rôle concertant et contribue tour à tour au dynamisme, mais aussi au lyrisme et à l’extase. Le musicien crée donc, selon W. Lindner, « une expression musicale nouvelle et unique, tout en restant fidèle au langage de la fin du romantisme, qui alliait dramatique et symphonique » ; « cette partition peut être interprétée aussi bien dans un cadre liturgique qu’en concert. »

Messe pour les Temps nouveaux

Emmanuel PITTET : Messe pour les Temps nouveaux, pour 4 voix mixtes & orgue (partition de chœur).  Éditions Charles Huguenin (rue du Sapin 2a, C.P. 156.  CH-2114 Fleurier. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).  2009.  CH 2205/03.  15 p.

En cette époque privilégiant le chant en langue française, sans pour autant occulter les textes liturgiques traditionnels en latin, les éditions Charles Huguenin ont retenu la Messe pour les Temps nouveaux d’Emmanuel Pittet, pour 4 voix mixtes & orgue.  La partition comprend également les indications relatives au déroulement de la célébration.  Pour le Kyrie, après le célébrant, l’assemblée chante : Seigneur, prends pitié, et le chœur chante à 4 voix, note contre note le Kyrie eleison, d’abord en style homosyllabique pour une meilleure compréhension du texte, puis avec des entrées successives descendantes pour la 2e invocation, la 3e reprenant le style note contre note.

Marianische Gesänge I.

Peter WAGNER : Marianische Gesänge I.  Salve Regina pour voix & orgue.  Bärenreiter : BA 9257.

Ce recueil est le premier de deux volumes consacrés à des pièces originales ou à des transcriptions composées sur des textes d’hymnes à la Vierge.  Il regroupe différents Salve Regina, d’auteurs plus ou moins connus, du XVIIIe au XXe siècle.  Le second volume sera consacré à d’autres hymnes à la Vierge (Regina coeli, Alma redemptoris, etc.).  Au milieu de noms moins célèbres, on trouve des œuvres de Schubert, Mendelssohn, Fauré… Voilà un très agréable recueil qui permet de découvrir d’intéressantes œuvres.

Missa « Laetamini »

« Chœur »

Annibal GANTEZ (1607-1668) : Missa « Laetamini ».  De ce compositeur marseillais ne nous sont parvenus qu’un motet dédié à Louis XIII, deux messes et la chanson Patapatapan écrite à l’occasion de la naissance du dauphin.  La présente messe, à 4 parties (superius, contra, tenor & bassus), parut en livre de chœur, avec privilège royal, en 1641 chez Balland.

Les Éditions du Centre de musique baroque de Versailles (www.cmbv.fr)

Didier GROJSMAN & Michel ÉDELIN : Vocalises avant de bien chanter.

Didier GROJSMAN & Michel ÉDELIN : Vocalises avant de bien chanter.  Van de Velde (www.van-de-velde.fr), « Pratiques vocales ».  19,5 x 26 cm, 68 p., ex. mus., 1 CD (42 plages.  Textes, musiques & arrangements : Michel Édelin.  TT : 64’29).

Est-il meilleur orfèvre en la matière que Didier Grojsman, fondateur et animateur du célèbre Centre d’éveil artistique d’Aulnay-sous-Bois (www.lecrea.fr) ? S’adressant à tout responsable d’ensemble vocal (en écoles élémentaires, collèges, écoles de musique ou structures associatives), ce précieux vade-mecum propose 21 séquences et leur exploitation - sous forme de fiches élaborées autour de 3 pôles principaux : « mise en chœur » / travail corporel / réveil vocal & dynamique.  Chaque vocalise occupe deux plages du CD (interprétation par le Petit Chœur du Créa avec accompagnement instrumental + play-back avec les seuls instruments).  Une publication qui témoigne - si besoin était - qu’un tel travail peut se révéler à la fois technique, musical et… ludique.

 

 

Canons d’hier et d’aujourd’hui

Canons d’hier et d’aujourd’hui. Lyon.  Voix Nouvelles (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). Diffusion Cerf, distribution Sodis.  2009. 24 p. 14 €.

Préfacé par Jean-Michel Dieuaide, ce recueil sera aussi utile aux animateurs qu’aux enseignants qui y trouveront un choix de canons bien connus : Dona nobis pacem ; Gelobet sei der Herr, mein Gott (J. S. Bach) ; Praise God (Th. Tallis) et à découvrir : Tout au long du chemin sur les paroles de Didier Rimaud et la musique plus développée de Christian Villeneuve, avec accompagnement d’orgue.  La valeur pédagogique de la forme du canon est indéniable. Cette sélection très bien présentée de 15 canons, de caractère didactique, s’imposera d’emblée : succès assuré.

Chansons et guitare.  2009. De Borée

Chansons et guitare.  2009. De Borée (www.deboree.com). 14,5 x 18 cm, 400 p.  15 €.

Permettant de pousser la chansonnette en toutes circonstances, cet épais carnet rassemble les plus belles chansons du répertoire (paroles seules) et les rend accessibles aux guitaristes grâce aux tablatures données pour chaque morceau.  Sous quatre rubriques : Au temps du 45 tours / Pour s’amuser, pour s’endormir / Autour du feu / Rock’n roll.  Chansons françaises de Brassens, Brel, Dassin, Ferrat, Ferré, Goldman, Gainsbourg, Moustaki, Polnareff, Téléphone, Cabrel, Goldman, Le Forestier, Souchon, Ferrer… mais aussi étrangères de J. Baez, L. Cohen, ACDC, B. Dylan, J. Joplin, Pink Floyd, Simon & Garfunkel, Br. Springsteen, Supertramp, The Rolling Stones, U2…

Christoph Schönherr : Jazz for Choir

Christoph Schönherr : Jazz for Choir.  13 standards de jazz pour chœur mixte.  Gustav Bosse : BE 488.

Ces treize pièces constituent des « incontournables » du jazz. Fort heureusement, de plus en plus de chœurs sont suffisamment imprégnés de cette musique pour que des interprétations intéressantes soient possibles. Toutes comportent en plus les indications d’accords nécessaires pour un accompagnement. L’interprétation a cappella est cependant possible, pour certaines pièces, alors que quatre d’entre elles peuvent recevoir un accompagnement écrit pour piano, disponible séparément. Mais un bon guitariste de jazz peut tout à fait faire l’affaire. Et pourquoi pas, une contrebasse… Bref, des pièces qui devraient susciter des initiatives. Sinon, ce ne serait plus du jazz !

HÄNDEL : Arienalbum.

HÄNDEL : Arienalbum. Rôles féminins pour voix élevées tirés des opéras de Haendel. Urtext. Bärenreiter : BA 4295.

De Rinaldo à Serse et Imeneo, nous avons ici vingt extraits des opéras de Haendel remarquablement édités en version piano/chant, précédés d’une copieuse préface ainsi que de l’ensemble des textes traduits en anglais et en allemand. Bien sûr, on peut espérer qu’un jour nous trouverons aussi la traduction française, mais ne boudons pas notre plaisir devant la beauté et la fonctionnalité de cette édition.

Nouvelle scène.fr

Renan LUCE, CALI, The DØ, DIONYSOS, LUKE, Yaël NAÏM, Emily LOIZEAU, DA SILVA, KAOLIN, ROSE, PAULINE, Benjamin BIOLAY : Nouvelle scène.fr / 12 titres pour piano, chant, guitare, tablatures. Vol. 4.  Hit-Diffusion.

Cette remarquable collection, présentée de façon luxueuse mais tout à fait fonctionnelle, regroupe donc des chansons contemporaines d’auteurs variés.  On appréciera particulièrement la qualité des relevés et des partitions ainsi proposées. Ce recueil comporte douze titres, un par auteur, dans une présentation qui doit permettre à tous les musiciens de se les approprier sans difficulté, mais non sans travail…

Let’s get singing.

Kurt SUTTNER, Max FREY, Stefan KALMER, Bernd-Georg METTKE : Let’s get singing.  Musique pour chœur mixte du monde entier.  Gustav Bosse Verlag (www.bosse-verlag.de).

Voilà un copieux recueil qui comblera les chefs de chœur à la recherche de répertoire. Ces chants de tous pays sont soit des originaux, soit des arrangements pour chœur mixte a cappella, généralement de difficulté moyenne. Ils sont présentés dans leur langue d’origine, ce qui est toujours préférable même si la prononciation du chœur laisse parfois à désirer, ou doublés d’une traduction anglaise. Si l’on désire une adaptation française, il faudra donc faire preuve d’un peu d’imagination… sauf pour les quelques chansons françaises, bien entendu ! Un CD est disponible avec les textes parlés enregistrés pour travailler la prononciation.

Cantate en l’honneur de Saint Louis-Marie de Montfort

Jean LANGLAIS : Cantate en l’honneur de Saint Louis-Marie de Montfort pour 3 voix de femmes, soprano solo & orgue. Combre : C06599.

Cette œuvre fut composée en 1947, sans doute à l’occasion de la canonisation par Pie XII du père Louis-Marie Grignion de Montfort qui fut, au début du XVIIIe siècle, le missionnaire de tout l’ouest de la France et fondateur de deux communautés religieuses dédiées au soin des malades et à l’enseignement professionnel, dont les maisons mères sont situées à Saint-Laurent-sur-Sèvre. Redécouverte à l’occasion d’un hommage à Jean Langlais, elle est créée en public le 4 octobre 2007 et a fait l’objet d’un enregistrement (Solstice : Socd 241). Écrite en français, cette sorte de jubilation est bien sûr nourrie de réminiscences grégoriennes, et même de citations textuelles de l’Ave maris stella et du Regina coeli.  Souhaitons que cette œuvre s’inscrive au répertoire et fasse redécouvrir un compositeur trop peu joué.