Imprimer
Catégorie : Chant/Cantate/Voix

Scène lyrique à 3 voix. Premier Grand Prix de Rome – 1839. Nouveau Théâtre Musical : NTM 101.

On ne peut pas dire que le poème du Comte Amédée de Pastoret soit un chef d’œuvre de littérature. On sent d’ailleurs que lui-même ne croit pas trop à cette improbable histoire… Il fallait donc beaucoup de talent à Gounod pour obtenir avec ce texte le Premier Grand Prix de Rome. Mais l’œuvre n’en est pas moins intéressante à découvrir, car la musique vaut beaucoup mieux (comme souvent dans les œuvres lyriques) que le livret. C’est déjà du vrai Gounod, avec toutes les qualités mélodiques et les inventions harmoniques que lui reconnaissait Berlioz. Cette première édition mondiale est présentée fort judicieusement par Jean-Pierre Gounod, arrière-petit-fils du compositeur. Les trois personnages sont Fernand, basse-taille,  Zelmire, soprano et Alamir, ténor.