Imprimer
Catégorie : Chant/Cantate/Voix

Graham BUCKLAND : 33 Spirituals for upper Voices, Kassel, Baerenreiter (www.baerenreiter.com ), 2014. BA 7572, 79 p. - 17, 95 €.

 

Ce recueil regroupe 33 Spirituals (pour tessitures aigües), c'est-à-dire pour 3 voix de femmes. Ces chants, bien adaptés aux voix féminines, peuvent être interprétés avec ou sans accompagnement au piano. Graham Buckland (né en 1951 à Weymouth, en Angleterre) — à la fois compositeur, chef d'orchestre, musicologue et pianiste —

a réalisé ces 33 versions en conformité avec l'esthétique spécifique des Negro Spirituals : mélodie planant à la partie supérieure, fréquentes syncopes, quelques dissonances... Le piano assure des introductions, un support rythmique souvent en accords plaqués ; les paroles sont entrecoupées d'interjections (O), de répétitions (Amen, Hallelujah) ; la structure est proche de celle de l'hymn. Les arrangements sont fidèles à l'esprit de cette forme musicale depuis leur genèse au XIXe siècle. Ils comprennent des chants très connus, tels que : Were You There When They crucified my Lord (n°11), Nobody Knows the Trouble I've seen (n°17) si poignant ; Go Tell it on the Mountain (n°9), Mary Had a Baby (n°8) (pour Noël), ou encore des pages historiques avec des personnages bibliques : Go Down, Moses (n°3), Joshua Fought the Battle of Jericho (n°6), énergique et animé ; Little David, Play on your Harp (n°7), répétitif et scandé par Hallelujah ; Jacob's Ladder (L'échelle de Jacob, n°1) et les incontournables O When the Saints Go Marchin' in (n°15), bien scandé, Amazing Grace (n°24) — l'une des hymnes chrétiennes les plus célèbres dans le monde anglophone sur les paroles du prêtre anglican John Newton écrites vers 1760 — ou encore O Happy Day (n°33). À côté de ces pages à succès depuis plusieurs décennies, figurent des Spirituals à découvrir : O Sinner Man, Where you gonna run to ? (n°21), de caractère interrogatif ; affirmatif : He is King of Kings (n°14) ; au conditionnel : If I could, I surrely would (n°5)… Ces 33 Spirituals avec Préface bilingue (allemande, anglaise — une Préface française eût été bienvenue… —), sont destinés aux chorales d'enfants, aux ensembles d'adultes comme aux chœurs d'Églises ; ils peuvent être chantés à l'unisson, la mélodie étant soutenue au piano (ou à l'orgue). À  coup sûr, ils seront appréciés par les chefs, les chanteurs et les publics de tous âges.