Cette oeuvre pour alto avec accompagnement de piano est dédiée à Valérie Girbal. Elle est d’une durée de 4 minutes environ et de niveau fin de 1er cycle, abordant les 1ère et 3ème positions. Dans un tempo « Paisible » à 92 à la noire, l’alto se « promène tranquillement dans une rue charmante ». Il gambade, saute, en bon vivant qu’il est. « Le ciel est bleu, les oiseaux chantent », l’alto dépeint alors les envolées et les gazouillis en doubles croches. La ballade continue car « je sifflote » ! Suit un passage en doubles qui ramène le motif rythmique du début toujours aussi gai. On entend ensuite les sirènes au piano. L’alto parle en jouant «Koi ki gna ? …, Je suis effrayé ! Je suis terrifié ! », Le pianiste lui répond : « La rue que vous empruntez ne figure pas sur la carte ! ». L’alto : « Excusez-moi ! ». On entre alors dans un passage inquiétant avec des notes piquées au piano qui évoquent le côté glaçant de l’endroit lugubre.

« Allez en prison ! » dit le pianiste, « désespéré », l’alto pleure. « Ah si la fée VIOLA pouvait me venir en aide… ». En effet la fée amie des altistes ne tarde pas à lui ouvrir la porte de la prison laissant l’altiste libre se s’enfuir en gambadant sur des coups d’archets faisant travailler tous les muscles du bras droit : grand palmaire, petit palmaire, fléchisseur commun superficiel, les biceps, les triceps et j’en passe tellement il y en a ! Voilà une oeuvre qui remonte le moral en ces temps moroses…
Marie Fraschini
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2019