Enregistrée avec beaucoup de sensibilité par Magali Demesse, alto solo de l'orchestre Philharmonique de l'Opéra de Marseille, et l'auteur au piano, cette très jolie berceuse devrait faire le bonheur de ses interprètes. Dédiée à sa fille, cette pièce « est une berceuse pour calmer un enfant qui pleure, le menant doucement jusqu'au sommeil. La partie du piano évoque le balancement du berceau et les pleurs de l'enfant (accords dissonants) ; la partie d'alto évoque une mélodie chantée par la maman. La tonalité mineure du début fait place à la tonalité majeure pour la réexposition du thème, instant où l'enfant s'est calmé (accords moins dissonants). La fin de la pièce évoque le balancement du berceau qui peu à peu s'arrête : chut ! L'enfant s'est endormi… » Qu'ajouter à ce commentaire ? L'auteur propose également une version pour violon et une version pour flûte.