pour violon et piano. Transcription pour alto par Frédérick Forti. Préparatoire. Combre : CO 6799.

Cette œuvre d'un compositeur hongrois élève de Kodaly est tout à fait intéressante par la couleur typique qui s'en dégage, même s'il ne s'agit pas, bien entendu de folklore. On peut entendre, jouée par un élève, la version pour violon sur YouTube. Cette version pour alto est, transposée une quinte plus bas, la réplique fidèle de la version pour violon.