Cette très agréable pièce comporte deux parties très contrastées. La première est une valse qui pourrait s’apparenter à une ballade. Le trombone fait onduler une jolie mélodie accompagnée d’abord par les arpèges de piano. Puis c’est ensuite au piano de devenir, dans le même style l’instrument soliste. Cette promenade romantique sous forme de valse débouche soudain sur un Allegro vivo ponctué par l’raccompagnement de piano qui marque vigoureusement les temps sous une forme de « pompe » tandi que le trombone se lance dans une danse endiablée. Piano et trombone dialoguent alors ainsi jusqu’à la fin du morceau. L’ensemble n’engendre pas la mélancolie et devrait réjouir tant les interprètes que leur public.
Daniel Blackstone