Rose-Marie JOUGLA : Prince Nénuphar pour trombone et piano. Moyen. DLT2627.

Bien que le mouvement métronomique soit donné à la croche, il faut évidemment « penser » cette pièce à la noire pointée. Notre nénuphar princier ondule avec grâce dans un 6/8 à la fois lyrique et épanoui. Les modulations délicates ne font jamais oublier le ré majeur finalement triomphant. L'ensemble est très joli et devrait plaire tant aux interprètes qu'au public.