Robert SCHUMANN : Myrten (op. 25). ACTE PRÉALABLE (www.acteprealable.com ). AP 0455. 2019. TT : 50’ 59.

Très différent du Voyage d’Hiver ou de La Belle Meunière, le Cycle de mélodies Myrte (fleur) se présente comme un dialogue reflétant les étapes de la vie conjugale avec ses hauts et ses bas. Pour ces 26 miniatures de son opus 25, Robert SCHUMANN (1810-1856) emprunte des textes allemands au poète Friedrich RÜCKERT (1788-1866) notamment pour la Dédicace et la conclusion.
Parmi les sources littéraires, figurent des lettres de R. Schumann à Clara (Wieck), des lettres de Goethe à Marianne von Willemer, dévoilant les sentiments de l’amant et de sa bien-aimée. Le compositeur exploite également des poèmes en langues étrangères : anglaise de Robert Burns (1757-1796) adapté en allemand par Wilhelm Gerhard par exemple Hochländisches Wiegenlied (Berceuse) ; de Thomas Moore (1779-1852) : Lied vénitien (1et 2) ; des chants hébraïques de Lord Byron (1788-1824) adaptés en allemand par Theodor Körner : Mein Herz ist schwer (Mon cœur est lourd)… L’atmosphère du Cantique des Cantiques est rendue avec Du bist wie eine Blume (Tu es comme une fleur) de R. Schumann et Heinrich Heine (1797-1856), en étroite liaison avec le titre du Cycle.
Sylwia Burnicka-Kalischewska (soprano) et Michal Landowski (piano) font revivre intensément les situations émotionnelles si différentes de ce Cycle exceptionnel. De plus, elle a rédigé le remarquable texte de présentation. À ces divers titres, ils méritent aussi des fleurs…
Édith Weber
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2020