Imprimer

Ils traduisent la grâce de Dieu, la Paix, la confiance, les larmes, l’amour divin, la consolation, la Nativité. Heinz Hennig avait fait appel à des solistes triés sur le volet, son Chœur de garçons très appliqués s’investissant pleinement dans le sens des paroles : la version de référence à réécouter de ce monument de la musique luthérienne.
Édith Weber
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2019