son interprétation de la Sonate en la majeur (KV 331) — avec la célèbre Marche turque — de Wolfgang Amadeus MOZART. Les Klavierstücke (op. 118) de Johannes BRAHMS (1833-1897) — soit 6 morceaux composés en 1893 et dédiés à Clara Schumann — comprennent 4 Intermezzi, une vigoureuse et impétueuse Ballade et une Romance plus calme. L’Intermezzo (plage 16), le plus réussi, particulièrement douloureux, pathétique et résigné, se termine en sourdine Andante largo. Ce périple chronologique s’achève aux accents des Images du Premier livre de Claude DEBUSSY (1862-1918) : Reflets dans l’eau, page typiquement impressionniste ; Hommage à Rameau, lent et grave dans le style d’une sarabande, avec un thème plus ou moins grégorien, et Mouvements en Ut majeur, dans un tempo animé, dont la partie centrale à peine plus mouvementée baigne dans la délicatesse.

Axia Marinescu tire les meilleurs effets sonores du piano Yamaha. Elle fait preuve d’une grande maîtrise technique pianistique, avec des traits brillants bien enlevés, dans le respect des nuances et des tempi, et d’une subtile palette expressive. Interprétations très convaincantes.
Édith Weber
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2019