Jozef WIENAWSKI, pianiste, pédagogue et compositeur polonais, est né en 1837 à Lublin où, après une première formation, il étudie le piano au Conservatoire de Paris auprès d’Antoine François Marmontel et de Charles-Valentin Alkan, et la composition auprès de Félix Le Couppey, puis la théorie musicale à Berlin. À Paris, il rencontre Rossini, Gounod, Berlioz et deviendra l’un des artistes favoris de Napoléon III. Après avoir enseigné au Conservatoire de Moscou, il s’installe

à Bruxelles où il meurt en 1912. Bien que très apprécié de son temps, il est quand même tombé dans l’oubli, et c’est le mérite Jan A. Jarnicki, directeur du Label polonais ACTE PRÉALABLE, de l’avoir relancé.

Le CD 3 propose sa Sonate en si mineur (op. 22), très développée, en 4 mouvements contrastés : Allegro maestoso, avec un premier motif héroïque et majestueux et un second lyrique ; Andante, con gran espressione e sempre sostenuto, misant sur l’émotion et l’expressivité ; Scherzo. Lento de structure répétitive A B A’, dont la partie médiane n’est pas sans rappeler la facture mélodique de Schubert ; Finale. Molto agitato au riche paysage sonore, bien enlevé et nécessitant une belle virtuosité, comme le rappelle la pianiste Elzbieta Tyszecka qui interprète avec beaucoup de musicalité encore Deux Idylles (op. 1) : Épanchement et La barque, ainsi que Pensées fugitives (op. 8), de caractère romantique et le très brillant Rondeau (op. 15). Le disque se termine avec la Polonaise en Ut majeur (op. 13), romantique et nostalgique, assurant un point d’orgue typiquement polonais.

Le CD 4, consacré aux 24 Études en 4 Cahiers pour piano (op. 44) — chacune étant dédiée à des personnalités d’alors — est interprété par Artur Cimirro, pianiste virtuose et compositeur brésilien (né en 1982) qui s’impose par sa technique éblouissante, son remarquable toucher, sa précision d’attaque, ses traits perlés et qui maîtrise toutes les difficultés pianistiques. Ces deux disques sont parus à l’occasion du 180e anniversaire occulté de la naissance de Jozef WIENIAWSKI : autre mérite du Label.
Édith Weber
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2018