Tivadar SZÁNTÓ : Complete Piano Works 1 et 2. Artur Cimirro, piano. 2CDs ACTE PRÉALABLE  (www.acteprealable.com  ). vol 1 = AP0386. TT : 70’46. Vol. 2 = AP0387. TT : 71’35.

Le dynamique Label polonais vient de réaliser en premier enregistrement mondial l’Intégrale de l’œuvre pour piano de Tivadar (Théodore) Szántó (1877-1934), compositeur tombé dans l’oubli mais tout récemment redécouvert par Jan. A. Jarnicki, et grâce au pianiste Artur Cimirro. Né dans l’Empire austro-hongrois à Vienne en 1877, il a évolué dans la mouvance de musiciens français tels que Debussy, Ravel, Florent Schmitt, Isidore Philipp, entre autres, auxquels il dédie certaines de ses œuvres. Ses sources d’inspiration proviennent de thèmes hongrois populaires (1915), de mélodies japonaises, de la vie quotidienne des paysans magyars, de chants de travail. Il cultive la musique descriptive, l’élégie dramatique, les formes suivantes : lamentations, ballades, variations et final.


Tivadar Szántó a étudié le piano, la composition auprès de Ferruccio Busoni (1866-1924) auquel il a dédié son opus 1 : Études orientales. Considéré comme l’un des plus grands pianistes de son temps, il pratique un langage tonal, modulant, pentatonique selon les pièces. Il possède le sens des coloris et des contrastes. Au fil des plages, l’atmosphère peut être mystique, énigmatique, dramatique, exaltée et parfois sombre et tragique. Quant au pianiste Artur Cimirro qui a fréquenté l’Académie de Budapest et enregistré de nombreux disques, il s’impose notamment par sa vaste palette expressive, son jeu transparent, son toucher délicat et sa remarquable précision d’attaque. Il interprète en plus la Suite de 5 Pièces du Ballet Pétrouchka d’Igor Stravinsky dans une transcription convaincante à 2 mains (et non 4 — cf. CD ci-dessus) et la Marche chinoise tirée du Conte lyrique Le Rossignol.
Voici un remarquable enregistrement de cette Intégrale révélant un répertoire original aux multiples facettes de Tivadar Szántó.