Ce somptueux volume bénéficie d’un imposant apparat critique : titre complet de l’édition autographe, mention du dernier possesseur, classement thématique et chronologique (relatif), destination cultuelle des 165 Chorals selon l’Année liturgique : Avent et Noël, Nouvelle Année, Passion et Pâques, Pentecôte et autres circonstances et thèmes, dates et lieux de création : avant 1713 ; Weimar, vers 1713-16 ; Coethen ; puis Leipzig, vers 1726-1740. Les hymnologues apprécieront les indications relatives aux recueils et aux mélodies exploitées par Bach. Les historiens seront intéressés par l’histoire de la réception, l’apport codicologique, la chronologie des éditions successives, les lieux de conservation en Allemagne et à l’étranger. À noter la redécouverte d’une copie de Preller. Cette publication, éditée par Hans-Harald Löhlein et actualisée par Christine Blanken, bénéficiant d’une gravure très claire, commence par les citations des Chorals (p. XXXII-XLVI) exploités comme cantus firmus par Bach. Le Petit Livre d’Orgue est reproduit des pages 3 à 150. En Appendices : trois versions de la Partita (variations) : Sei gegrüsset, Jesu gütig (BWV 768). Autre qualité à relever : l’indication des liens pour les sources dans « Bach digital ». Un modèle d’édition scientifique.
Édith Weber